Guadeloupe | Petite-Terre : iguanes, snorkeling et plage paradisiaque

S’il y a bien une excursion qu’on a particulièrement aimé lors de nos vacances en Guadeloupe, c’est bien celle pour aller à Petite-Terre ! Un véritable coup de coeur et d’ailleurs, si on devait en recommander qu’une, ça serait celle-ci ! Cet archipel est un de ses petits paradis que compte les Antilles : pour tout vous dire, elle se situe à une vingtaine de kilomètres au large de Saint-François. Et n’est donc accessible qu’en … bateau ! Et oui, ce petit bout de terre se mérite. Retour sur cette splendide journée dans la mer des Caraïbes …

Lire notre article Guadeloupe | Itinéraire de 3 semaines, bonnes adresses et coups de coeur

Bienvenue sur l’île aux iguanes ! Si le paradis existe,
il est là-bas …


En arrivant dans le lagon à bord de l’Xtrem, un speed-boat piloté par Nathalie, on découvre deux petits îlets séparés par un chenal peu profond, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas. La traversée a été un peu mouvementée (environ 35 minutes au lieu d’1h20 en catamaran) mais la beauté des lieux ne nous laisse pas indifférent loin de là.  On est complètement subjugué par ce paysage enchanteur : cinquante nuances de bleus se confondent pour former un ensemble étonnant, à la limite du réel. On comprend vite pourquoi l’ONF a classé cet endroit en réserve naturelle protégée.

Découvrir Petite-Terre côté terre

Nous commençons l’exploration de l’île par la cocoteraie qui sera notre « camp de base » pour la journée. Notre guide nous indique quels sont les endroits que nous pouvons explorer à pied mais aussi les meilleurs spots pour voir des poissons.

Ce jour là, nous avons la chance de pouvoir profiter de l’île pour nous seul. Deux bateaux nous rejoindront dans la matinée, ce qui est plutôt pas mal quand on sait qu’il peut y avoir plus de 200 personnes sur une même journée en haute saison !

Les plages sauvages de sable blanc sont particulièrements belles, on peut facilement se poser à l’ombre pour se poser en « mode farniente » et profiter de ce décor de carte postale. Si vous êtes un peu curieux, vous croiserez même à la limite de la cocoteraie des iguanes sur le sable ou dans les cocotiers quand ce ne sont pas des cohortes de bernard l’hermitte qui cassent la croute autour d’une noix de coco.

— Ce bébé iguane a été retrouvé sur un catamaran qui mouillait dans le lagon. Et oui, ces petits chenapans savent très bien nager ! Le capitaine l’a ramené ensuite sur l’ile en le transportant sur son chapeau …

• Découvrir l’île et ses habitants via les sentiers balisés
Durée : 1h – Pensez à vous tartiner de crème solaire – Ne déranger pas les animaux que vous croiserez.
En partant de la cocoteraie en direction du phare, empruntez le sentier de découverte qui fait le tour du phare qui est d’ailleurs un des plus vieux de Guadeloupe ! La partie est de l’île, plus sèche et aride, se compose essentiellement d’un sol rocailleux. Les embruns balaient sans relâche cette terre rude et caillouteuse tandis que le soleil nous assomme sournoisement d’une chaleur sans pareille. Et pourtant … La végétation est bien là ! Malgré ces conditions difficiles, on trouve beaucoup de fourrés, des plantes géantes atteignants plus de 10 m de haut que l’on appelle ici des agaves mais aussi du romarin noir et du raisinier-bord-de-mer. Au détour d’un sentier, nous tombons sur des iguanes des Petites-Antilles paraissant langoureusement sur des branches ou au beau milieu du chemin. Ils sont plus de 10000 à être recensés ici, un nombre impressionnant pour une si petite île, vous ne trouvez pas ?

Faites défiler ↑

Faites défiler ↑

Faites défiler ↑

A Savoir :
Terre-de-Haut est strictement interdite d’accès, seuls les scientifiques peuvent y accéder. Terre-de-Bas est quand à elle limitée à un nombre de bateaux qui doivent faire escale sur la ligne de mouillage car il y est interdit de jeter l’ancre.

• Déjeuner sous les cocotiers : planteur, barbecue et fruits à volonté
Après notre petite balade, nous sommes remontés vers la cocoteraie pour nous rafraichir. L’apéritif était déjà dressé sur la table : jus de fruit frais, planteur et punch coco pour les amateurs servis avec un délicieux céviche de poissons à tomber par terre qui a rappelé la Polynésie Française à Nicolas (il a eu la chance d’y aller pour le boulot il y a quelques années). Pendant que Nathalie s’occupait du barbecue, des iguanes s’approchaient lentement pour chiper quelques morceaux de nourritures au passage. Ils n’ont vraiment peur de rien ! Même les bernard l’hermitte casse la croute non loin de nous, à l’ombre d’un cocotier. En tout cas, nous nous sommes régalés autant avec les cuisses de poulets marinées qu’avec le poisson. Et pour terminer en beauté : banane flambée sur le grill ! Nous on valide ;)

Petite – Terre côté lagon

Le lagon de Petite-Terre est sans aucun doute celui où nous avons vu le plus d’espèces sous-marines. Comme vous le savez, l’ouragan Maria de septembre 2017 a fait pas mal de dégâts notamment ici en détruisant des pas mal de coraux et des herbiers. Certaines zones étaient donc interdites afin que le milieu marin puissent se reconstituer plus facilement.

Malgré tout, nous avons vu énormément de poissons colorés et exotiques tels que des requins citrons, des barracudas, des chirurgiens bleus, des carangues ou encore des balaous. Sans compter les nombreuses tortues vertes qui se baladent autour des encrages de bateaux. Pensez à bien laisser une distance suffisante pour les observer et surtout ne vous amuser pas à les poursuivre pour essayer de les toucher. Vous risquez de les effrayer et elles ne reviendront plus par la suite. On peut également voir des raies léopards ou des raies pastenagues mais on en a pas vu ce jour là.

Lire notre article sur nos meilleurs spots de snorkeling en Martinique ainsi que nos conseils pour bien plonger

Pour découvrir tout ce petit monde, voici les différents spots dans le lagon :

• Zone de mouillage : c’est là que vous dépose généralement les bateaux pour rejoindre la plage. Restez bien devant la plage pour ne pas vous retrouver dans le chenal où navigue les embarcations. Il y a des bébés requins citrons qui trainent par là dans 50 cm d’eau, on peut même les voir nager au bord de l’eau. Autour des ancres ou sous les bateaux, il y a aussi quelques jolis spécimens.

• Autour des herbiers protégés : sur la gauche de la cocoteraie, le long de la plage, vous verrez des filets qui progtègent des ces fameux herbiers. Et bien en nageant tout autour, vous tomberez certainement sur des tortues vertes ou d’autres poissons.

• Canyon sous marin : si vous savez bien nager et que vous n’avez pas peur du fond, il y a un super spot de plongée par là bas. Attention car le courant risque de vous pousser vers la barrière de corail (à ne surtout pas dépasser) mais vous verrez une faune sous marine riche et variée notamment de gros requins citrons de plus d’un mètre !! Gardez bien une certaine distance, ils ne sont pas méchants mais bon quand on tombe sur l’un d’eux, je vous avoue qu’on a pas trop fait les malins … C’est là qu’on a croisé un barracuda de plus de 2 mètres (et les raies quand il y en a).

• Vers les beach-rock : à l’ouest de la cocoteraie, vous trouverez une autre plage où se trouve des sortes de rochers à moitié submergés. On peut plonger là où il y a plein d’algues sur le fond pour croiser des tortues s’il n’y a pas trop de houle. Ce n’est pas un de mes spots préférés car on y a rien vu ce jour là.

Petite terre vu du ciel

Nos meilleurs moments :

  • Faire du snorkeling dans cet aquarium grandeur nature : notre spot préféré était juste avant la barrière de corail, entre les deux îlets au milieu du chenal. Nagez au milieu du canyon pour rejoindre la plage principale de Terre de Bas, les poissons seront au rendez-vous !
  • Se balader sur l’îlet au milieu de la cocoteraie : ne manquez pas d’arpenter les sentiers qui mènent aux vestiges des dernières habitations et au phare. En chemin, vous croiserez une bonne floppée d’iguanes. C’était totalement dingue à voir ! Certains se cachent dans les feuillages d’autres circulent librement devant vous.
  • Déguster un délicieux repas créole dans un cadre paradisiaque les pieds dans le sable : j’avoue, ça n’a pas de prix …

Pas besoin de vous dire qu’on a terminé la journée en beauté en croisant des dauphins sur le chemin du retour …


INFOS PRATIQUES

– Xtrem | Site internet | Tarif : 90€ par adulte
– A savoir : l’excursion dure toute la journée de 7h30 à 16H. Le tarif comprend la traversée en bateau, les boissons à volonté, le repas, le prêt de matériel de snorkeling. Attention, la traversée se fait à bord d’un speed-boat, je déconseille aux femmes enceintes et à ceux qui ont des problèmes de dos. On a longtemps hésité avec un catamaran mais comme on en avait déjà fait en Martinique et qu’on voulait profiter à fond de Petite-Terre, on a préféré opter pour une traversée rapide afin de rester plus longtemps sur l’île.
– Pensez à prendre votre crème solaire, un tee-shirt anti-uv, casquette, votre matériel de plongée et un appareil photo aquatique si vous en avez un !
– Pour protéger les océans et les coraux, n’oubliez pas d’acheter une crème solaire non nocive sur l’environnement. La Waterlover Sunmilk de Biotherm est super c’est celle qu’on utilise au quotidien (et pour les petits, on a une indice 50).
– Pour rejoindre Petite-terre, il faut sauter à l’eau pour rejoindre le rivage. Pas d’inquiétudes,  vous aurez de l’eau jusqu’à la poitrine. Aussi, pensez à mettre votre maillot de bain dès le départ et à ne pas trop vous charger pour pouvoir porter votre sac au dessus de la tête.
– Speed-boat : plus intimiste (max 12 personnes), plus rapide (traversée en 35 minutes) et sensations fortes si mer agitée. A déconseiller aux personnes souffrant de mal de dos, malades, femmes enceintes et enfants de moins de 4 ans (voire 8 ans pour certains bateaux).
– Catamaran : plaisir de la voile, pas de bruit de moteur, traversée plus longue, plus d’espace à bord et donc plus de monde.

Si vous avez aimez cet article, n’hésitez pas à le commenter, partager ou l’épingler !


Si vous aimez les destinations où le soleil est au rdv toute l’année, pensez à nous rejoindre sur notre nouveau groupe FB « Voyager et Vivre au soleil » ;)
Et pour les parents, rdv sur notre groupe FB « Voyager en famille : c’est quand qu’on arrive ? » pour discuter voyages avec vos loulous !!

On vous dit à très bientôt sur le blog,


Marjo & Nico

Total
5
Shares

3 commentaires

  1. C’est toujours un plaisir de vous lire et de découvrir ces beaux endroits!
    Il est vrai que ça donne envie…en même temps je n’ai plus longtemps à attendre pour retrouver les couleurs et les senteurs des Antilles car je pars m’installer en Martinique en Octobre prochain…et j’ai hâte ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

dolor. Praesent elit. diam non risus. libero massa eleifend