Week-end nature et sportif autour de Millau

A l’occasion du salon des blogueurs en avril dernier, nous avons eu l’occasion de nous rendre dans l’Aveyron en compagnie d’autres blogueurs. Millau étant notre point de chute pour ces quelques jours, nous en avons donc profité pour découvrir les environs lors d’un « blogtrip » en pleine nature au sommet du plus haut plateau de la région. Retour en image sur ce week-end sportif …

Sur les plus hauts plateaux de la région de Millau


Pour moi Millau se résumait à son Viaduc. Je sais, c’est un peu réducteur mais je n’avais que cette image en tête avant notre arrivée là-bas. D’ailleurs en toute franchise, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre sur place et ça a été une belle claque visuelle et une bonne dose d’émotions ! On a découvert que c’est en fait une ville tournée vers l’art et l’histoire mais aussi et surtout, la capitale des sports de pleine nature !

Le Salon des blogueurs de voyage #WAT18
Chaque année a lieu dans une ville différente un salon francophone où se rencontrent des blogueurs voyages et des exposants. A cette occasion, des conférences, des ateliers et des rendez-vous ont lieu entre blogueurs et professionnels du tourisme. La destination qui accueille cette édition organise des blogtrip avec le salon pour faire connaitre la région aux blogueurs. Pour tout savoir sur l’un de ses salons, on t’invite à lire notre article sur le Salon des Blogueurs voyage de Saint-Malo #WAT17.

— Découvrir les Causses du Larzac en VTT électrique

Un matin, on s’est donné rendez-vous en bas de notre camping pour une initiation au VTT électrique avec Valérie et Philomène de Crazy E-Bike. Une bonne entrée en matière pour commencer la journée surtout quand ils nous ont annoncé qu’on allait monter au sommet de la plus haute montagne qui se trouvait en face de nous. Plus de 600 mètres de dénivelé de bon matin, je vous avoue que je ne faisais pas la fière.

Heureusement, « nos petites montures » sont là pour nous aider dans l’ascension du plateau du Larzac. Je n’avais jamais testé de vélo électrique, encore moins le VTT. Après quelques explications simples et pratiques sur le fonctionnement de la bête et le passage des « vitesses » (en fait ce sont des niveaux en fonction de ton mode de conduite : calme, sportif, ville …), nous sommes partis à l’assaut de cette montagne. Et quel bonheur de pédaler ces engins ! En fait, le VTT est équipé d’une batterie et d’un moteur qui aide le cycliste dans les efforts. Fini de souffrir dans les côtes, le vélo fait une grande partie du travail pour toi (si t’es en mode je ne fais qu’accompagner le coup de pédale).

Après avoir longé la Dourbie, nous avons entamé notre périple pour rejoindre un des plus beaux panoramas de la ville, un point de vue sur les hauteurs millavoises. En compagnie des chèvres, on a cassé la croute autour d’une bonne fouace une spécialité sucrée aveyronnaise puis nous avons repris la route vers le plateau karstique. Le Larzac est aussi connue pour ses terres agricoles : entre pâturages et terres ocres fraîchement labourées, on en prend véritablement plein les yeux.

Sur le retour, nous nous sommes arrêtés à une lavogne gallo-romaine, une sorte d’abreuvoir en pierre circulaire entourée de magnifiques cerisiers en fleurs. Puis nous avons opté pour une descente sur route (pour les filles) plus tranquille en laissant derrière nous les garçons, qui ont choisi d’emprunter un chemin caillouteux plus sportif sans se prendre une seule gamelle. Mois je dis chapeau !

Faites défiler ↑

— Point de vue de Boudalouw sur le Viaduc de Millau
— Site de Brunas : aire de décollage en bordure du Causse du Larzac

Faites défiler ↑

Faites défiler ↑

— S’éclater sur les Chemins du Grands Causses en trottinette électrique tout terrain

Dans l’après-midi, nous repartons découvrir un autre coin du Plateau du Larzac avec cette fois-ci des trottinettes électriques tout terrain avec Duverbike. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais en tout cas pas à des engins pareils ! Avec ses larges roues, il se faufile partout et sur n’importe quel terrain. Pour les piloter il faut avoir un sacré coup de main et un peu d’équilibre. Je vous rassure, dans l’ensemble on a quand même bien géré … Enfin à part à la fin, où je me suis plantée dans un arbre en traversant une buissière plutôt étroite. Mais rien de grave, je suis toujours vivante ;)

On a fait l’ascension du Pouncho D’Agast (900 mètres d’altitudes tout de même) par la route les doigts dans le nez. Ça grimpe bien ces petites bêtes ! En s’enfonçant dans le Causse Noir, on a découvert des paysages quasi lunaires d’une exceptionnelle beauté : entre grands espaces, chaos rocheux ruiniformes et vallées encaissées, on peut dire que le Parc naturel des Grandes Causses est un terrain de jeu idéal pour les randonneurs et les grands sportifs. Ce site est d’ailleurs inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

— La Cardabelle : connue sous le nom de « soleil des herbes », cette fleur-chardon est le symbole des Causses du Larzac. Une fois séchée, c’est un porte-bonheur que les éleveurs accrochent à la porte de leur demeure. 

— Laurent des Coflocs sur le Plateau du Larzac

— Les fameuses buissières : c’est une sorte de haie ou tunnel de buis très dense où l’on peut se promener dedans à l’abri de la chaleur ou du vent.
— La fine équipe de gauche à droite : Stéphane et Dana du blog Le monde de Tikal, Nicolas et Laurent des Coflocs


Où manger

• Au Seize
16 boulevard de la Capelle, 12100 Millau | Tel : 05 65 61 20 44 | Site internet
Quoi de mieux qu’un bon restaurant de cuisine traditionnelle pour gouter aux plats de la région ? Si vous voulez gouter à l’aligot saucisse, vous êtes au bon endroit ! Depuis le temps que j’en rêvais, c’est maintenant chose faite ! L’accueil était parfait, la déco sympa et originale (servis dans l’une des grandes salles voutées des anciens remparts) et une cuisine raffinée pleine de saveurs. On vous recommande les yeux fermés.

Faites défiler ↑

Où dormir

• Le Domaine de Saint-Estève
Avenue de Millau Plage, 12100 Millau | Site internet 
Située en bordure du centre-ville, cette résidence hôtelière propose des chalets hauts de gamme bien équipés dans un cadre calme et nature. On apprécie la piscine à débordement qui donne sur la ville et le Viaduc de Millau, le restaurant en terrasse avec vue et le personnel accueillant et à l’écoute.

Faites défiler ↑


On tenait à remercier Xavier et Florence Berthier de We Are Travel, Tourisme Aveyron pour leur accueil et les différents prestataires pour cette superbe édition.

Et pour finir, voici la vidéo de ces quelques jours de folies lors du WAT18 (à visionner en HD c’est beaucoup plus sympa) :

 


Si vous avez aimé, n’hésitez pas à commenter, partager ou épingler cet article !

A très bientôt sur le blog,

Marjo & Nico

—-> Rejoignez nous sur nos groupes FB :

Voyager et vivre au soleil
Voyager avec des enfants : c’est quand qu’on arrive ?

Total
9
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

risus. in leo. leo dolor vel, ut felis risus fringilla