Nos incontournables sur la côte vendéenne

La Vendée est une destination incontournable pour tous les amoureux de grand air et de mer. D’ailleurs, le coup de foudre est très vite arrivé ! J’ai toujours fonctionné comme ça, aux coups de coeur et aux sentiments. Notre semaine en juin a été notre petite bulle d’air. Une parenthèse hors du quotidien, de notre vie de citadins.

Autant j’ai aimé son littoral et ses falaises escarpées, sa vue imprenable sur l’atlantique et ses kilomètres de plages. Mais c’est surtout ses villages pittoresques, ses prés salés verdoyants et ses marais ou encore ses pinèdes où il fait bon de s’y perdre qui m’a le plus conquis.

Après notre belle balade sur l’île de Noirmoutier, on vous livre nos cinq incontournables à voir ou à faire sur la côte vendéenne. On aurait pu retenir les Sables d’Olonne dans ce TOP 5 mais nous préférons y consacrer un article plus complet. A découvrir en couple ou en famille, à vous de voir ;)

1 – Observer le ballet des oiseaux à la Pointe de l’Aiguillon

Située sur le littoral sud vendéen, Aiguillon-sur-Mer a la particularité d’abriter un important site ornithologique à la Pointe de l’Aiguillon. Aussi, nous n’avons pas manqué de nous y arrêter pour y observer les oiseaux migrateurs, même si la période ne s’y prêtait pas vraiment.

Juste avant de rejoindre le site, nous nous sommes arrêtés sur une petite plage de sable blanc en amont. Au loin se dessinait les contours d’un pont qui relie l’île de Ré au continent. Par chance, il n’y avait personne à ce moment là et nous avons pu en profiter pour nous balader au bord de l’eau.

Plus tard, nous avons rejoint la Pointe et ses prés salés. Le site est immense, nous n’avons pas pu faire tout le tour mais on a beaucoup aimé le calme et cette impression d’être seul au monde. Saviez vous que ce couloir migratoire voit passer près de 400 000 oiseaux ? D’ailleurs, le lieu se prête bien à l’observation : on peut se poser sur une grève ou derrière un arbuste. Mais ce sont surtout ces dunes de sable, mobiles et modulées par le vent et les marées qui m’ont le plus plu.

Faites défiler
 

2 – Prendre de la hauteur depuis l’observatoire de la Pointe d’Arçay

Ce site naturel protégé est un lieu à ne pas manquer à la Faute-sur-Mer. Le sentier de découverte de la Rade d’Amour nous mène dans une ancienne exploitation ostréicole aujourd’hui « renaturalisé ». La promenade se fait sur un ponton en bois, serpentant au milieu des écluses et des marais. C’était plutôt agréable malgré la chaleur écrasante de ce mois de juin (journée canicule). Pensez à la crème solaire si vous passez par là en été !

On a surtout aimé le point de vue sur l’estuaire du Lay depuis le sommet de l’observatoire : de là-haut, on prend pleinement conscience de ce qui nous entoure. Entre le ballet des oiseaux, les marais environnants, les bateaux de pêcheurs et la forêt de pins en fond … On se retrouve vite à arpenter le sentier pendant des heures !

Faites défiler

3 – Se perdre dans les ruelles du village blanc de Tranche-sur-Mer

Surnommé la « Petite Californie« , Tranche-Sur-Mer est sans aucun doute un des villages que j’ai le plus aimé lors de notre séjour en Vendée. Cette station balnéaire a tout pour plaire : de belles plages de sable fin, une vue imprenable sur l’atlantique et l’île de Ré et des petites maisonnettes blanches aux tuiles orangées. Ne manquez pas de vous posez à la Pointe du Grouin du Cou, notre coup de coeur !

Le petit plus : son phare et cette forêt de pins qui cerne le village et lui donne ce petit je-ne-sais-quoi, cette authenticité et cette ambiance familiale qui plait tant. Bref, on est totalement conquis !

Faites défiler

4 – Retour dans le passé avec les mégalithes du Bernard

La Vendée est connue pour ses sites préhistoriques datant du néolithique. On en compte pas moins de 49 inscrits ou classés comme monument historique. On a donc entrepris une véritable « chasse au trésor » , les plus connus étant ceux d’Avrillé et du Bernard.

On a préféré rester du côté du Bernard pour éviter de trop chercher. Mais au final, sur les 4 ou 5 mégalithes qu’on avait retenu, on en a trouvé qu’un seul : Celui du Menhirs du Plessis (ce n’est pas faute d’avoir essayé). Perdu au milieu des champs de maïs, on est tombé sur lui un peu au hasard au détour d’un chemin de campagne.

Le premier mesure 6,20 m et le deuxième 3,20 m. Ils formaient un triangle avec un troisième qui a aujourd’hui disparu. C’est plutôt impressionnant de découvrir ces vestiges du passé dans ce genre d’endroit, un peu perdu au milieu de nulle part.


5 – Se promener sur le littoral de la Pointe du Payré

A Jard-sur-Mer, se trouve une des plus belles balades de la côte vendéenne celle de la Pointe du Payré. Mais avant de commencer notre promenade, on a poussé jusqu’à la plage de la Mine. Je peux maintenant affirmer que c’est une des plages que j’ai le plus aimé dans le coin, pour sa simplicité et sa tranquillité.

Faites défiler

La randonnée de 5 km commence à 300 mètres sur le chemin menant à la plage de la Mine. Le sentier tourne sur la droite vers la forêt des chênes verts. A partir d’ici, vous longerez tantôt des falaises sableuses couleur ocre et une forêt modelée par la fureur des vents maritimes. Attention toutefois à ne pas vous approcher trop près du bord (risque d’effondrement).

Plus haut en arrivant à la Pointe du Payré, on en prend plein les yeux. La vue sur la plage du Veillon et l’estuaire du Payré est vraiment splendide. Je vous recommande vivement cette balade, à faire seul ou en famille, elle convient à tous les âges (pas accessible en poussette).


Et vous, quels sont vos incontournables sur la cote vendéenne ?

Epinglez, partagez et commentez !
 

A très bientôt sur le blog,

Marjo & Nico

4 commentaires

Laisser un commentaire