La Route de la Trace et ses trésors insoupçonnés …

S’il y a bien une chose à faire lorsqu’on vient en Martinique, c’est bien d’emprunter la Route de la Trace ! C’est au coeur de la forêt tropicale que cette route serpente sur une quarantaine de kilomètres, juste à la sortie de la ville de Fort-de-France jusqu’à Ajoupa-Bouillon. Elle a été tracée par les Jésuites au 18ème siècle pour contourner les Pitons du Carbet, puis a été rallongée jusqu’à la Montagne Pelée.

J’adore passer dans ce coin de l’île car on est totalement immergé dans la Martinique profonde et sauvage. C’est vert, luxuriant et la végétation nous assaille de toute part. Cette route est tout simplement impressionnante ! Et c’est dans cette atmosphère humide, voire effrayante si vous la prenez de nuit, que se succèdent au fil des kilomètres avalés, fougères arborescentes, balisiers, bambous, arbres géants et lianes … Cette route tortueuse compte une multitudes de virages et longe toute une série de ravines, il faut donc avoir le coeur bien accroché (d’après un guide touristique, elle compterait pas moins de 270 virages !).

Explorer une des plus belles routes panoramiques de Martinique


— L’église du Sacré Coeur

Ce n’est pas seulement cette route forestière qui m’intrigue, mais plutôt les petits trésors cachés dans les moindres recoins de cette végétation. Tout commence à la sortie de Fort-de-France en empruntant la route de Balata : au détour d’un  virage, on aperçoit au loin la Basilique du Sacré-Coeur. C’est d’ailleurs une réplique de Montmartre en miniature ! J’aime bien m’y arrêter car il y a un magnifique point de vue sur la ville et la baie de Fort-de-France.

route-de-la-trace-34

route-de-la-trace-35

— Le Jardin de Balata

En continuant sur la route de la Trace, on quitte les quartiers habités pour pénétrer dans la forêt tropicale. S’il y a bien un endroit que j’affectionne tout particulièrement, c’est bien le Jardin de Balata. Ce petit paradis nous invite à la détente et à la découverte en compagnie des colibris et des anolis. Au détour d’un chémin, on y croise de  magnifiques plantes tropicales. Tout est crée en harmonie et s’accorde parfaitement avec les lieux. Le petit plus : une belle balade sur des pontons en bois à hauteur des arbres. Une jolie parenthèse botanique et exotique au coeur de Balata.

Jardin de Balata MartiniqueJardin de Balata MartiniqueJardin de Balata MartiniqueJardin de Balata MartiniqueJardin de Balata MartiniqueJardin de Balata Martinique

une-balata-octobrebalataphoto

— La cascade de Ravine Baron et la source d’eau chaude d’Absalon

Juste après le Jardin de Balata, en prenant la première à gauche en direction d’Absalon, on tombe sur un sentier pédestre qui part de la station thermale. En regardant de plus près la carte des sentiers, on aperçoit une cascade dans le coin mais elle est très peu connue … Celle-ci se situe au niveau de l’énorme pont en pierre que l’on traverse en voiture. Pour s’y rendre, on a laissé notre véhicule sur le parking de la station thermale et on a remonté à pied jusqu’au fameux pont. Sur la gauche, au niveau du panneau blanc tagué, se trouve une flopée d’escaliers assez raide et très glissant. Descendez les et vous arriverez à la station de captage d’eau.

Attention, le site est normalement interdit au public et il est interdit de s’y baigner. Néanmoins, si vous souhaitez admirer la cascade de plus près et prendre quelques photos, je vous conseille de traverser après la prise d’eau et de marcher le long du muret sur la droite. Le site a quel peu souffert lors des dernières intempéries et d’énormes bambous sont tombés dans le bassin de la cascade …

En remontant vers le parking, on tombe sur le début du sentier d’Absalon. En contrebas, il y a un bâtiment où un tuyau est connecté directement à une source d’eau pétillante à 37°C ! Si vous voulez profiter de ces bienfaits, amenez une grosse bassine pour vos loulous ou vos pieds, ou bien profitez de la baignoire qui se trouve en bas (oui oui une baignoire mais bon personnellement, on a pas fait trempette) !

route-de-la-trace-10route-de-la-trace-9route-de-la-trace-14

route-de-la-trace-8route-de-la-trace-6

route-de-la-trace-12route-de-la-trace-15

— La rivière Blanche du pont de l’Alma

Après cette petite halte rafraichissante, direction Morne-Rouge. Sur le chemin, on s’est arrêté à la Rivière Blanche qui se situe au niveau du pont de l’Alma. Le week-end, cet endroit est très fréquenté par les locaux qui s’y baignent en famille et pique-nique sous les carbets. On m’a dit que l’on pouvait remonter la source sur 3 km en amont où se succèdent plusieurs bassins. Mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester.

route-de-la-trace-18route-de-la-trace-16route-de-la-trace-19route-de-la-trace-17

— La cascade du saut Gendarme

La route de la Trace nous entraine dans le fin fond de la forêt tropicale. J’aime beaucoup ce coin de l’île : c’est sauvage, authentique et surtout très silencieux. On se sent vraiment petit face à cette nature débordante. Après avoir roulé une vingtaine de minutes, on tourne à gauche de l’intersection direction Fonds-Saint-Denis.

J’ai découvert il n’y a pas si longtemps, grâce à un de mes lecteurs, qu’il y avait pas loin une petite série de cascades. Pour y accéder, il faut se rentre à la cascade Saut-Gendarme ! Ce lieu est pas mal fréquenté par les touristes et les locaux le week-end, je vous conseille donc de vous y rendre plutôt en semaine pour se garer sans encombre le long de la route et surtout, pour profiter des lieux en tout tranquillité. Le site a été entièrement réhabilité et l’accès est donc à la portée de tout le monde, néanmoins faites attention car les marches peuvent être glissante par endroit. La première cascade se déverse dans un petit bassin qui invite à la baignade.

Pourtant, peu d’entres vous ignorent que l’on peut y pratiquer du canyoning. De superbes bassins et des cascades sont cachées un peu plus haut mais pour y accéder il faut une bonne condition physique et de très bonnes chaussures. A l’heure où je vous parle, j’ai encore quelques courbatures ! La montée est sportive, par moment il faut grimper à l’aide de piquets ou d’une corde … Je ne suis pas montée jusqu’en haut car le sentier était très boueux et glissant mais c’était vraiment spectaculaire à voir ! Pour le coup, on va voir pour se faire une petit sortie canyoning dans ce coin de l’île.

route-de-la-trace-20

route-de-la-trace-21

— Le domaine d’Emeraude

En direction de Morne-Rouge, on arrive au Domaine d’Emeraude. Ce petit coin de verdure est l’endroit idéal pour explorer la forêt tropicale en famille tout en apprenant plus sur la faune et la flore martiniquaise. Le parc s’étend sur plus de 22 hectares et on peut observer plus d’une centaines d’espèces végétales. J’aime beaucoup l’espace muséographique qui nous permet de mieux appréhender l’histoire naturelle de l’île et ceci de manière ludique. Que vous soyez petits ou grands, c’est sûr cet endroit va vous plaire !

parcemeraude-13uneemeraudeparcemeraude-15parcemeraude-2

parcemeraude-3

— L’Arboretum de la route de Balata

Pour rentrer à la maison, on a emprunté la même route pour profiter du panorama et des endroits que l’on avait zappé à l’aller. En arrivant un peu avant le Jardin de Balata, sur la gauche, un panneau nous indique un « Arboretum ». On décide donc de s’arrêter pour voir ce que c’est.

Apparemment c’est un petit sentier de randonnée qui serpente dans la forêt tropicale pendant une trentaine de minutes. Personnellement je ne vous le recommande pas, j’y ai certes vu 2-3 variétés de plantes tropicales mais ça ne vaut vraiment pas le coup d’oeil. En plus en haut du site, des algecos ont été déposé sur un lit de graviers de verres (heureusement que j’étais en basket) ! Je trouve que c’est vraiment dommage, il y a pleins de sites qui sont laissés à l’abandon sur l’île et qui pourraient être sympa à visiter.

C’est un peu comme les sentiers de randonnées … Il y a tellement de choses à explorer en Martinique mais beaucoup d’entre eux ne sont pas (ou plus) entretenus …

route-de-la-trace-26

route-de-la-trace-30route-de-la-trace-28route-de-la-trace-31route-de-la-trace-32route-de-la-trace-33


Nos conseils pratiques

Pour emprunter la route de la Trace, il est préférable de faire le plein d’essence pour être tranquille. Si vous voulez réaliser toutes ces jolies choses, je vous conseille de partir tôt le matin et de commencer par le Domaine d’Emeraude (y être à l’ouverture) car il ferme à 16h. Puis de faire la cascade de Saut-Gendarme, la Rivière Blanche et enfin le Jardin de Balata. D’ailleurs si vous y êtes pour midi, il y a un restaurant sympa appelé « Les Lucioles » pour casser la croute. Pour finir, un petit arrêt à la Basilique du Sacré-Coeur pour y admirer la vue.

Je sais que ça peut paraitre bête mais si vous prévoyez de faire une balade en forêt, pensez à mettre des chaussures de rando et de prendre de l’eau ! Et surtout, calculez bien le temps que cela va vous prendre pour ne pas être surpris par la nuit car le soleil se couche très tôt en Martinique (17h30 – 18h). Je vous dis ça car ça m’est arrivé de voir des touristes partir en claquettes ou encore débuter à 16h pour une randonnée qui faisait 3h !!

J’espère que cet article vous aura donner tout plein d’idées de balades à faire en Martinique !
On vous dit à très bientôt sur le blog,

Total
1K
Shares

13 commentaires

  1. Cette même route que nous l’avons prise pour aller « dans le nord » et quelle route, j’en avais encore jamais vue de semblable.Nous nous sommes retrouvés comme transportés dans l’ambiance de Jurassic Park avec toutes ces immenses fougères ! Comme tu le dis, mieux vaut avoir le coeur bien accroché mais qu’est-ce que c’est beau ;)

    1. Coucou Doris, merci :) Pour celle ci, j’ai pas eu le temps de régler car il est arrivé très très vite donc j’ai mit sur la fonction P de mon reflex (ce qui me permet après de modifier l’ouverture et la vitesse).

  2. Merci pour ce recis détaillé. Nous partons demain pour la 4e ou5e fois je ne sais plus… et javais envie de refaire la route de la trace. Des petites haltes que je connaissais pas se feront cette fois ci
    Merci encore

  3. Bonjour. Nous devons prendre cette route dans la semaine mais après notre passage aux anses d’arlet aujourd’hui, les énormes pics et les descentes en voitures nous ont bien fait peur. Est ce la même chose route de la trace ? Merci beaucoup

    1. Bonjour Marine, la route de la trace n’est pas aussi difficile que celle des anses. Il y a de nombreux virages mais pas de grosses montées ni de grosses descentes. Mais attention si vous êtes malades en voiture … :)

  4. Bonjour, nous retournons à la Martinique en juillet- Je redécouvre cette route via nos commentaires que j’ai pourtant faite il y a qques années _ merci bcq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Curabitur in vel, eleifend leo. ut mattis fringilla tristique