La Suède en hiver : conseils pratiques et guide de survie

Depuis quelques années, je rêvais de découvrir les pays nordiques au coeur de l’hiver. Alors quand l’occasion s’est présentée en début d’année, Nicolas et moi n’avons pas hésité une seconde et nous avons sauté dans le premier avion. Direction la Suède !

Notre semaine « Into the wild » a été un véritable retour aux sources ! Il faut dire que le coup de coeur est vite arrivé : entre la neige omniprésente, les sapins par milliers voire même par millions qui bordaient les routes et envahissaient chaque centimètres carrés quand ce n’était pas des lacs gelés ou des champs complètements figés dans la glace … On avait l’impression d’avoir passé nos vacances totalement en pleine nature. Même en ville ! Bien entendu, on ne pouvait quitter ce magnifique pays sans faire un détour dans leurs parcs nationaux. Et la belle surprise a été cette rencontre avec ces élans sauvages. Un moment qui nous marquera pendant bien longtemps … 

Et parce qu’un séjour en Suède en plein hiver ne s’improvise pas, on vous livre dans cet article tous nos conseils pratiques ainsi que notre guide de survie pour affronter des températures extrêmes.

Tout ce que vous devez savoir avant de partir en Suède


 Comment aller en Suède

× En avion : on a longtemps hésité entre la Norvège et la Suède, finalement ce sont le prix des billets qui nous ont décidé ! Sans compter qu’on avait qu’une petite semaine … Si vous recherchez des billets pas cher sur des périodes précises (ou pas), on vous conseille le site de Skyscanner. C’est comme ça que nous avons trouvé nos billets à moindre cout avec la compagnie Air Norwegian. Sachez qu’on peut facilement trouver des vols A/R pour moins de 70 euros par personne (sans bagage). Le trajet depuis Paris dure 2H30 jusqu’à Stockholm environ.

× En voiture : un voyage avec sa propre voiture est tout à fait possible mais il sera long et surtout très couteux. Pour vous donner un exemple, en partant de Lyon il y a 21h de route et 2200 km à parcourir avec des traversées en ferry. Le temps sera rallongé s’il y a de la neige et des bouchons. Cette solution est à envisager si vous êtes plutôt en mode road-trip en incluant des étapes en Allemagne et au Danemark.

 La Suède en hiver : est-ce une bonne idée ?

On rêvait de découvrir un pays du nord de l’Europe sous la neige. Braver les températures extrêmes, prendre une bonne dose de poudreuse, s’émerveiller devant les paysages nordiques, se laisser bercer par le folklore Vikings, voir des aurores boréales, randonner dans les forêts primaires, vadrouiller dans les archipels par une mer glacée, assister à des couchers de soleil magiques … Et oui, été comme hiver c’est LE pays des activités de plein air. A vous de juger si vous supporterez le froid glacial des hivers suédois … L’avantage à cette période c’est qu’il n’y a pas de moustiques !

 Combien de temps y rester ?

La question ne s’est véritablement pas posée car on avait qu’une semaine. Sept jours permettent d’avoir un avant gout mais il faut bien admettre que l’on ne peut pas tout faire ! Nous sommes partis du 17 au 24 janvier. Déjà, nous avons dû nous cantonner à une seule région : le sud. On aurait très bien pu aller en Laponie mais comme on avait un budget serré, on a préféré découvrir autre chose et vous montrez qu’il n’y a pas que la Laponie dans la vie à faire en hiver ! Le centre de la Suède, Uppsala et les environs de Stockholm ont été une véritable surprise. Autant on savait que les aurores boréales allaient être difficiles à voir de ce côté mais franchement, on ne regrette pas notre choix ! A savoir, on serait resté au moins une dizaine de jours pour ne pas avoir à courir …

 Se déplacer en Suède en voiture

Il est impératif de louer une voiture surtout si vous comptez explorer les moindres recoins du pays.

× Louer une voiture :
Après avoir comparé les prix en agence, on a trouvé le meilleur rapport qualité/prix sur le site de comparaison de loueurs de voiture Holiday Autos.
On a opté pour un Renault Captur, essence et boite auto à retirer à l’aéroport de Stockholm. A savoir que le Diesel et le froid ne font pas bon ménage (sauf s’il y a des additifs dedans) … Pour 8 jours, on a payé 160,38 euros avec le loueur Thrifty.
L’ensemble des loueurs se trouvent au même endroit. Le centre d’information de l’aéroport vous indiquera de prendre les navettes gratuites à l’extérieur et de rejoindre le centre Car Hire en prenant le bus n°4. Sortez à l’arrêt Car Rental.
Thrifty est géré par la société Hertz (vous prenez un ticket dans le hall). En 10 minutes, on signait les papiers électroniques (envoyés par la suite sur notre boite mail), donnait le passeport et le permis de conduire (pour faire des photocopies) et on avait les clefs du véhicule.

× Nos conseils :
Nous n’avons pas pris d’assurances supplémentaires car notre CB couvre le reste (à vérifier avec votre banque).
Pensez à bien faire le tour de la voiture avant de partir pour signaler les éventuels soucis.
Il faut savoir qu’à Göteborg et à Stockholm, il existe un péage urbain ! Tout le monde doit le payer même les touristes étrangers. Le paiement est automatisé par lecture de plaque et la facture est envoyée à la fin du mois au propriétaire du véhicule. Demandez bien à la prise du véhicule si le péage urbain est bien compris dans la location ou vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. De notre côté, tout était pris en charge.
Lorsqu’on a loué le Captur sur le site internet, on nous proposait tout un tas d’options (comme le GPS) que nous avons refusé. Au final, on s’est retrouvé avec le GPS sur ce modèle de véhicule.
A cette période de l’année, vous aurez obligatoirement des pneus neige ainsi qu’un grattoir pour les vitres. Petit plus : le disque de stationnement.
Lors de la location, on vous conseille de louer avec le réservoir plein au retrait comme au retour.
Pour récupérer le véhicule, il faut : votre CB (celle qui a payé), votre permis, votre passeport et le mail de réservation.

× Conduire en Suède sous la neige :
A notre arrivée, on a eu quelques appréhensions quand on a vu qu’il y avait de la neige partout. Le plus dur a été de se faire à la boite automatique car tout marche au « freinage ». Et freiner sur la neige … Bref, on va pas vous faire un dessin !
Les routes sont régulièrement entretenues et les deneigeuses passent souvent sur les axes principaux. Sur les routes secondaires c’est autre chose mais en étant bien équipé côté pneus, on a pu passer partout sans problème.
Les suédois ont l’habitude des hivers rigoureux. Ne soyez pas étonnés de les voir rouler à 120km/h sur l’autoroute même si la chaussée est recouverte de neige. Ils savent 10 fois mieux conduire que nous dans ces conditions !
Si vous le pouvez, évitez de serrer le frein à main car il risque de se coincer. Pour bloquer la voiture, laissez une vitesse ou laissez la boite auto en mode Parking.
Attention aux distances surtout en campagne, pensez à avoir assez d’essence pour ne pas tomber en panne. On utilisait l’application Waze pour voir où se trouver les stations services.
De même si vous prévoyez de randonner dans les parcs nationaux, on a croisé pas mal d’animaux sur le bord de la route comme des élans. Alors roulez prudemment !

Où loger ?

Comme on avait un budget serré et qu’on voulait rester proche de Stockholm, on a réservé un charmant petit Airbnb à Strängnäs Ö qui se trouve à 5 minutes de Mariefred. Une agréable surprise puisqu’on était en pleine nature au bord d’un magnifique lac. Le cadre était vraiment enchanteur avec toute cette neige, les stugas rouges éparpillées autour du lac et les maisons traditionnelles en bois jaune.Un vrai coup de coeur que nous avons eu là ! Et est ce que je vous ai dit qu’il y avait également un sauna ?

C’est un studio pour deux personnes joliment décoré, typiquement suédois avec une kitchenette équipée et une salle de bain récemment rénovée. Les petites broutilles qu’on pourrait retenir seraient l’absence d’un chauffage d’appoint pour la salle de bain malgré le chauffage au sol et la passoire pour les pâtes. Pour 8 jours, cela nous a couté 316,82 euros (forfait ménage compris). Nous n’avons pas eu la chance de croiser nos hôtes mais tout c’est bien passé malgré tout !

Informations pratiques

× L’essentiel :
Il faut une carte d’identité ou un passeport en cours de validité.
Il n’y a pas de décalage horaire.
En hiver, le soleil se lève plus tard (8H28 en janvier) et se couche aussi plus tôt (15H44) !!
On y parle forcément le suédois mais pas d’inquiétudes, on a toujours réussi à se faire comprendre en parlant anglais.
Avec notre forfait Free, on pouvait utiliser la 3G/4G sans risquer de hors forfait.

× La monnaie :
La Suède ne fait pas partie de la zone euro. La monnaie est la couronne Krona, 1 euro équivaut à 9,50 sk. Ce n’est donc pas très compliqué à calculer … Donc soit vous retirez un peu de cash dans un bureau de change ou bien vous faites comme nous, vous retirez là bas. Pour ne pas avoir de commissions, on a souscrit une option retrait étranger auprès de notre banque pour ne pas en avoir. Ca marche aussi au moment de payer par CB. Renseignez vous auprès de votre banque !
La vie est légèrement plus chère qu’en France, si vous devez manger au restaurant on vous conseille d’y aller plutôt le midi car le soir les prix sont plus élevés ! On a préféré manger à la location tous les soirs et se faire des sandwichs le midi pour 1/ ne pas perdre de temps dans les trajets vu que la nuit tombe vite et 2/ pour le budget.

Traditions suédoises

Les suédois peuvent paraitre réservés au premier abord pourtant ils sont extrêmement chaleureux, souriants et surtout très polis ! Voici quelques petits trucs qu’on a appris après avoir passé une semaine là-bas.

× Se déchausser quand on entre dans une maison : si vous devez ne retenir qu’une chose, c’est bien celle-ci ! Alors pour ne pas commettre d’impers, pensez à enlever vos chaussures dès que vous allez chez quelqu’un. Et ça vaut aussi pour le logement que vous louez. Généralement on les dépose à l’entrée ou dans un petit meuble prévu à cet effet. C’est quand même plus classe que de tremper toute la maisonnette de neige fondue ! Alors, pensez bien à ne pas emporter dans vos valises vos vieilles chaussettes trouées !

× Un pays 100% écologique : la Suède est un des leaders mondial en matière d’environnement. D’ailleurs la France devrait prendre exemple sur eux, c’est moi qui vous le dit ! Pas de crottes de chiens dans les rues, ni de déchets qui trainent ou encore de mégots. Quel bonheur de se balader dans un pays aussi propre ! Alors ne vous étonnez pas de trouver des instructions concernant le tri sélectif si vous louez chez un particulier ! Au début on était un peu dérouté, plus de 6 couleurs différentes de containers (rien que ça) pour trier le verre, le métal, les magazines, les cartons, les emballages plastiques … Bref, je ne vais pas vous faire une liste mais passés les premiers jours, on était rodé ! Autre chose de pas mal, c’est que dans les supermarchés ils ont des machines automatiques qui récupèrent certains de vos déchets comme les bouteilles en verre et en échange vous recevez une petite pièce.

× Le Fika :  plus qu’une pause gourmande, c’est toute une tradition ! Le principe est de se retrouver quelque part (ça marche aussi tout seul mais c’est toujours mieux quand on est plusieurs pour partager un bon moment), de commander un café (ou toute autre boisson chaude thé, chocolat …) et de l’accompagner avec une de ces délicieuses pâtisseries à la cannelle dont ils ont le secret.

× Le rituel des lumières : s’il y a bien une chose qui m’a émerveillé lorsque j’étais en Suède, c’était de voir chaque fenêtres de chaque maisons illuminées au coeur de l’hiver. Les boutiques, les banques et même les administrations se paraient de bougies, de lampes ou bien plus souvent de chandeliers de l’Avent à 7 branches. Voir toutes ces lumières dans les rues à la nuit tombée ou dans un petit bout de campagne en pleine nuit noire, ça avait quelque chose de réconfortant et de magique à la fois. On avait l’impression de revivre les fêtes de Noël ! Et puis c’est quand même plus sympa de se promener avec toutes ses illuminations quand on voit que le soleil se lève tard et que la nuit tombe très tôt, vous ne trouvez pas ?

Notre budget pour une semaine

On vous présente notre budget total pour deux personnes sur une durée de 8 jours.

– Billets d’avion : 224,10 euros (supplément de 2 bagages soute compris dans le prix)
– Location de voiture : 160,38 euros
– Logement : 316,82 euros
– Nourriture : 198 euros
– Essence : 120 euros
– Pass métro journée Stockholm : 24 euros
– Restaurants : 55 euros
– Activités : 25 euros
– Nettoyage voiture : 6 euros

TOTAL –> 1129,30 euros

 

Guide de survie pour affronter le froid


Partir en hiver en Suède sous entend aussi d’être parfaitement équipé pour supporter des températures extrêmes ! Si vous suivez nos conseils, vous passerez un séjour inoubliable dans un des plus beaux pays nordiques d’Europe. Certes, nous n’étions pas en Laponie et le thermomètre n’est jamais descendu en dessous de – 20°C mais on a quand même emporter des vêtements polaires pour lutter contre le froid.

× La technique de l’oignon ou des 3 couches
Ce n’est pas bien compliqué et vous trouverez tout un tas d’articles techniques à ce sujet mais pour résumer, il faut privilégier les vêtements thermiques pour garder la chaleur :
1ère couche – les sous vêtements : technique si vous le pouvez, on en trouve des pas cher à Décathlon. L’idéal est d’en prendre à manche longue et respirant. J’en ai acheté 2 mais franchement, j’ai plus souvent mis mes hauts manches longues (surtout pas de laine) quand on se baladait et je gardais ceux là pour les randonnées à la journée. Pour le bas, j’ai pris 2 leggings polaire de la même marque. Ils ont très bien fait leur job !
2ème couche – la polaire : le principe est de nous tenir bien au chaud en choisissant une polaire épaisse ou technique, et surtout plus ample. Personnellement j’avais un gilet polaire sans manche ainsi qu’une polaire fine.
3ème couche – la parka grand froid : ou tout simplement une veste de ski. Il faut qu’elle soit imperméable, coupe-vent, respirante et pas forcément épaisse. J’ai acheté ma parka 3 en 1 chez Décathlon pour 150 euros et j’en suis très contente : la doublure intérieure s’enlève, ce qui fait que j’avais une veste en plus. Pour les randonnées, c’est plutôt bien pensé car je l’ai enlevé au bout de 30 minutes à crapahuter dans la neige. C’est un investissement certes mais je m’en suis servie aussi chez moi quand le mercure était en dessous de 0.

× Ne surtout pas oublier les extrémités !
Très important si vous voulez passer la journée ou quelques heures dehors.
Les gants : ils doivent tenir chaud et surtout être imperméable. J’avais également des sous-gants bien pratiques pour prendre des photos et également tactiles pour utiliser mon téléphone. Et sinon, les chaufferettes pour se réchauffer un peu les mains marchent bien aussi.
Les chaussettes : un des points cruciaux. Je suis une grande frileuse et je n’ai pas hésité à investir dans plusieurs paires de la marque Heat and Holders. Sept fois plus chaudes, confortables, douces et isolantes. Regardez bien quels indices de chaleur vous prenez. Plus il sera fort, plus elles seront épaisses alors n’hésitez pas à prendre une pointure au dessus pour vos après-ski !
Les chaussures : imperméables, grand froid et fourrées dans l’idéal. J’ai acheté des chaussures de randonnées spécial neige toujours chez Décathlon qui m’ont finalement pas quitté de la semaine. J’avais aussi une paire de boots plus haute de la marque Columbia des hivers précédents (qui n’allait pas avec mes grosses chaussettes car j’avais pris ma pointure habituelle).
Bonnet et écharpe : personnellement, ma parka grand froid était plutôt bien taillée donc je n’avais que mon bonnet qui me couvrait surtout bien les oreilles. Je n’hésitais pas à mettre en plus un bandeau en dessous quand il faisait vraiment très froid.

× Que prendre dans sa valise pour une semaine :

– 1 Parka grand froid (la mienne 3 en 1 se détachait),
– 2 pantalon de ski,
– 2 leggings polaire,
– 2 jeans (1 sur vous et l’autre dans la valise. Ils m’ont servis pour visiter Stockholm car il faisait plutôt bon et pour une sortie resto),
– 1 gilet polaire sans manche,
– 1 polaire technique,
– 2 sous-vêtements techniques manche longue (à refaire j’en prendrai qu’un),
– 5 manches longues de tous les jours,
– 1 gros gilet en laine (pour trainer dans le studio),
– 2 tee shirt manche courtes (parce que j’aime bien trainer avec),
– 1 pyjama pilou,
– 4 paires de chaussettes techniques,
– 2 paires de chaussettes normales,
– Sous-vêtements (bah oui, on se promène pas les fesses à l’air hein !),
– 1 paire de gant + 1 sous gant,
– 1 bonnet +1  bandeau ou cache-oreille,
– 1 tour de cou,
– 2 paires d’après-ski (randonnée et boots mais finalement, une seule aurait suffit).

× Et dans le sac-à-dos :

– Papiers importants,
– Un carnet + stylos,
– Appareil photo + accessoires (pensez à la batterie de secours à garder sur vous pendant les sorties),
– Une écharpe polaire (j’enroulais mon appareil dedans et dehors, j’avais mon appareil au cou emballé dans mon écharpe pour pas qu’il prenne froid ! Oui oui je sais mais ça me gonflait de le sortir à chaque fois du sac. Ca marchait plutôt bien et il n’y avait aucune buée quand on rentrez à la maison).
– Guide touristique,
– Un bouquin,
– Ma tablette,
– Des bonbons à la menthe.
– Trousse de secours (on en a toujours une sur nous et on a rajouté 2 couvertures de survie au cas où).


Retrouvez l’ensemble des articles sur la Suède : 
— La Suède en Hiver : conseils pratiques et guide de survie
— La Suède en Hiver : itinéraire d’une semaine, bonnes adresses et coups de coeur
— Une journée à Stockholm : quand la neige tombe …


On espère que cet article vous aidera pour vos prochaines vacances en Suède !
Si vous avez des conseils supplémentaires à donner ou juste envie de commenter, n’hésitez pas !

Epinglez sur Pinterest

Marjo & Nico

Total
10
Shares

4 commentaires

  1. Ce séjour m’avait l’air parfait! Ce pays m’attire énormément et comme vous le dites si bien en matière d’écologie on devrait en prendre de la graine! Concernant les vêtements, j’ai bien noté pour les chaussettes je ne connaissais pas cette marque mais étant frileuse aussi je testerai pour mes voyages à venir ^^ Vous avez senti le froid quand même avec tout ça ?
    Merci pour le partage ( vos photographies sont magnifiques)

    1. Coucou et merci mais tu peux me tutoyer !! J’ai surtout senti le froid au niveau des mains. On avait pris des gants « premiers prix » donc s’il y a bien un investissement à faire c’est bien celui-ci surtout quand on arrête pas de dégainer son appareil ! Sinon au niveau des pieds, c’était nickel aucun froid de ressenti et pour le reste pareil :) J’ai découvert cette marque de chaussette chez Nature & Découvertes. A très bientôt, Marjorie

  2. J’étais allée en Suède en été mais ça à l’air aussi très sympa en hiver sous la neige. Après, ce qui me freine, plus que la neige et le froid, c’est la courte durée du jour. Déjà que j’ai du mal à me faire au manque de lumière à Paris, j’ose pas trop imaginer à Stockholm. Un collègue finlandais m’a dit cependant que cela passait mieux avec la neige car elle réfléchissait la lumière.

  3. C’est magnifique, ça fait envie. J’avais eu le projet de partir en hiver découvrir certains petits villages suédois mais j’avoue que la conduite sur neige m’effrayait un peu. Mais je garde ça dans un coin de ma tête et surtout, avec tes recommandations et conseils, ça devrait le faire :) Hâte de découvrir la suite ^^

Laisser un commentaire

1c4800151b63628c075e040702374cda??????????????????????????????