Road-trip Andalousie #1 – De Jerez de la Frontera à Cadix

En programmant notre road-trip en Andalousie, on s’est aperçu que la région était plus vaste que ce qu’on imaginait. Nous avons donc choisi de concentrer notre semaine sur deux provinces : la première, dans la province de Cadix avec une petite parenthèse à Séville ; et la deuxième dans la province de Malaga. On a préféré privilégier le Slow Travel : prendre le temps, sans se précipiter pour savourer chaque moments. Et tant pis si on n’a pas pu tout faire, on a quand même adoré ces quelques jours en Andalousie. 

—–—

Day 1

PARIS → MALAGA

17H30. Nous atterrissons à l’aéroport de Malaga avec une heure de retard. On a quitté Paris et sa grisaille pour rejoindre le doux soleil andalous. Une petite semaine en amoureux, oui oui ! Nos premières vacances sans les enfants. On attendait ça avec impatience (ouh les vilains !).

On récupère nos bagages et direction Delpaso Car Hire où notre voiture nous attend pour la semaine. Dehors il fait 18°C, ça change du -1°C  qu’on avait en quittant la maison ! Et biensûr les vacances ne sont pas des vacances sans un « petit » surplus : 105€ à régler à l’agence pour être tranquille en cas de vol ou d’accident et surtout éviter la jolie franchise de 1000€.

Sur ces entrefaites, on part de Malaga à 18H01 en empruntant l’Autopista del Mediterraneo. Notre AirBnb se trouve à Jerez de la Frontera, soit à peu près à 2h30 de route. On longe la côte, sans (presque) voir le temps passer. Les montagnes abruptes se dessinent au loin, tandis qu’on voit par centaines des maisons blanches entourées de palmiers. Et ce magnifique coucher de soleil marque la fin de cette journée un brin fatigante.

Javier, notre hôte, nous accueille le sourire aux lèvres malgré notre retard. Le loft est superbe, bien équipé avec une jolie piscine. Idéalement situé pour visiter le centre-ville. Le seul bémol : des voisins un peu bruyant à 5h30 du matin !

andalousie-d1-2

—–—

Day 2

JEREZ DE LA FRONTERA

Pour cette première journée (oui, parce qu’au final ton premier jour tu le passes dans les transports), on décide d’explorer le centre-ville de Jerez à pied sur les bons conseils de Javier. Quoi de mieux qu’un local pour bien te renseigner ?

Le soleil nous réchauffe pendant que nous descendons les ruelles colorées et parfumées. Je vous ai dit qu’il y a des orangers à chaque coin de rues ? C’est carrément fou à voir : ils sont plein à craquer, pas assez mur encore, mais ils dégagent de douces effluves d’agrumes. C’est sur, on est bien arrivé en Andalousie !

andalousie-d1-3 andalousie-d1-4andalousie-d1-6
Nous passons devant la cathédrale de San Salvador, plus connue sous le nom de cathédrale du Saint-Sauveur. On s’étonne devant le clocher, séparé du reste de l’église. Elle se situe sur la Place de la Encarnacion et peut se visiter gratuitement. On continue la balade en tombant sur une des plus vieilles églises de la ville : l’église de San Dionisio. Ne ratez pas la jolie fresque de la Vierge qui se cache sur le côté droit, entre les orangers.

Comme on a aucun plan de la ville, on remonte vers la Plaza del Arenal pour un arrêt à l’Office du Tourisme. Ce qui est chouette, c’est qu’ils parlent français (les premiers et les derniers sur tout le séjour). Pour le plus grand bonheur de Nico, qui ne comprend rien à l’espagnol ah ah. Le climat est tellement doux et ensoleillé qu’il y pousse même des plantes tropicales tels que des oiseaux du Paradis (22° C en plein mois de novembre, moi j’adhère !).

andalousie-d1-7andalousie-d1-8
andalousie-1-d1andalousie-d1-12
En venant en Andalousie, je me suis dit qu’on devait absolument visiter un de ces palais complètement dingue qu’on avait vu en photos. On part donc explorer l’Alcazar de Jerez et sincèrement, on ne l’a pas regretté un seul instant : on en a pris plein les yeux ! J’ai même préféré celui-ci plutôt que le Real Alcazar de Séville (et oui : un peu trop grand, trop de monde à mon gout, même s’il faut bien avouer qu’il marque les esprits).

Cet ensemble fortifié du Moyen-Âge est le monument le plus ancien de la ville. On a aimé les jardins, superbes sous ce soleil, la mosquée et ses bains arabes, l’énorme presse pour fabriquer l’huile sans oublier cette vue panoramique sur Jerez et sa province.

— Alcazar de Jerez :  5€ l’entrée pour approximativement 1h de visite. Ouvert du lundi au dimanche de 9h30 à 14h30 en novembre.

andalousie-d1-11 andalousie-d1-10andalousie-1-d2andalousie-1d3andalousie-d1-18andalousie-1-d4andalousie-d1-19andalousie-d1-20
On déjeune en terrase à Albores, un restaurant typiquement andalous aux plats modernisés. Il fait tellement bon qu’on se retrouve en tee-shirt et on profite tranquillement d’un bon bain de soleil.

— Restaurant Albores :

Les produits sont de qualités. Coup de coeur pour ma tartine d’oignons confits caramélisées, chèvres chauds et noix. Une véritable explosion en bouche.
Je vous recommande aussi, si vous êtes plutôt viande, le steak tartare à manger sur des petits pains à l’huile d’olive et la tartine au fois gras poêlé. Sans oublier la traditionnelle sangria pour accompagner le tout.
Calle Consistorio, 12, 11403 Jerez de la Frontera

ansalousie-1-d5

—–—
 

Cadix

On prend ensuite la route direction Cadix et sa cité côtière (30 minutes de Jerez). Cette ville portuaire nous a vraiment surpris : dès notre arrivée, on emprunte un énorme pont métallique pour rejoindre la terre ferme. Il faut dire que Cadix est reliée par une fine bande de terre dans l’océan.

Ce n’est pas tellement son coté ville moderne qui nous a plu, mais plutôt la vieille ville entourée d’une énorme muraille battue par l’océan. Après avoir passé la Puerta de Tierra, on se sent immédiatement attiré par cette étendue de sable.

andalousie-d1-34andalousie-d1-30andalousie-d1-31
L’air iodé chatouille nos narines et on se rend compte qu’on est totalement cerné par l’océan. En remontant la digue vers le Castillo de San Sebastian, on se dit que finalement l’été est bien loin. Surtout quand on se prend une petite saucée venant d’une vague tapant sur les rochers.

andalousie-1-d6andalousie-d1-32
Mais quoi qu’on en dise, la playa de la Caleta est vraiment splendide. Pour la petite histoire, cette plage est dans le film « Meurs un autre jour » avec James Bond ! Vous savez, cette scène mythique où l’on voit Halle Berry sortir de l’eau avec son bikini orange. Ca y est, ça vous revient ? En tout cas Nico, lui, s’en souvient bien !

Bref, en tout cas si je dois vous donner un conseil c’est d’y aller pour le coucher de soleil. Le spectacle est magique, avec les bateaux et les mouettes qui se détachent de l’horizon.

— Où boire un verre 

Le restaurant Quilla, idéalement situé en bord de mer. En commandant une boisson, les olives sont offertes (d’ailleurs au passage, elles étaient délicieuses). Par contre, ils sont un peu lent pour le service et pour l’addition, c’était pire !
Antonio Burgos, Bar Quilla., Playa de la Caleta, 11002 Cádiz, 

andalousie-d1-28andalousie-d1-29


Infos & Conseils

  • L’autoroute : sachez que l’Autopista en Andalousie n’est pas la même qu’en France. Déjà par endroit l’état de la route n’est pas terrible (si un panneau vous dis de ralentir, faites le où alors vous allez décoller en voiture). Et concernant le prix, celui-ci est fixe, c’est le même pour tout le monde quand vous passez le péage. Même si vous  venez tout juste de vous engager, vous paierez quand même les 4,60 €.
  • Office du tourisme : si vous souhaitez récupérer un plan dans un office du tourisme, sachez qu’ils sont généralement payants (environ 1€) !
  • Dégustation de vins : Jerez de la Frontera est assez connu pour son vin de xérès, notamment la cave de Tio Peppe. On avait prévu de la visiter mais … après avoir gouté une de leur bouteille, on a carrément laissé tomber ! On a pas du tout aimé le vin, alors oui chacun ses gouts mais là, on a vraiment détesté cet arrière gout de vinaigre. On se voyait mal faire la visite avec la dégustation à la fin …

Précédemment : 
Une semaine de road-trip en Andalousie


Alors, comment avez vous trouvé Jerez et Cadix ?
Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures,

Marjorie

 

5 commentaires

  1. chouette de découvrir ce coin d Andalousie que je connais pas
    j adhère aussi pour le 22 degré
    ah moi aussi je ne parle tjrs pas espagnol d ailleurs ça m a joué des tours il y a quelques semaines

  2. C’est fou comme les voyages peuvent être différents pour chacun d’entre nous :) Nous revenons d’un Road trip en Espagne et figure toi qu’on a détesté Jerez qui nous a semblé être une ville fantôme. Surement dû au fait qu’on était en Août et qu’il faisait 45 degrés à l’extérieur du coup personne à l’exterieur avec toutes les fenêtres fermées pour éviter d’avoir trop chaud. Cela dit vos photos sont superbes :) Je regrette une seule chose dans cette région, ne pas avoir pu visiter Cadix comme il le fallait pour faute de maladie :( le centre historique avait l’air tellement beau.

Laisser un commentaire