Bretagne | Cancale et sa côte d’Emeraude

Notre escapade bretonne d’avril dernier a été comme une claque. Après Saint-Malo et Rennes, on ne pouvait pas partir sans explorer une partie de la côte d’Emeraude. Cancale a été notre compromis, ni trop loin, ni trop près. De quoi se dépayser le temps d’une journée, entre randonnée et plage à l’eau turquoise. On se serait « presque » cru dans les Antilles ! Je dis presque parce que coté température, on n’y était pas encore …

Et avant de commencer mon récit, je vous invite à découvrir notre vidéo de ces 5 jours en Bretagne.
Pensez à la visualiser en HD, c’est beaucoup plus sympa ;)


CANCALE

Située sur la côte d’Emeraude, Cancale offre des paysages grandioses sur la baie du Mont-Saint-Michel et ses plages de sable blanc. Ce petit port est plutôt connu pour ces délices iodés, mais comme on dit, il n’y a pas que les huitres et les coquillages dans la vie (cf. la fille qui n’aime pas les huitres) !

C’est surtout ces balades entre sable fin et pointes rocheuses qui nous ont tapé dans l’oeil. On a commencé par l’anse de Port-Mer, enclavée entre la Pointe du Chary et la Pointe du Grouin. A marée basse, de vieux gréements et des bateaux de pêches sont posés sur le sable nous offrant alors un joli spectacle. La mer s’est retiré sur quelques mètres mais les familles sont bien là, à profiter du soleil pendant que d’autres remplissent leurs seaux de petits trésors.

 

La Pointe du Grouin fait partie d’un circuit de randonnée de 9 km. Le départ se fait à la Plage du Verger en suivant le sentier des Douaniers vers la Pointe Moulière. On a adoré marcher le long de la côte sauvage et ses falaises rocheuses pour le moins spectaculaires. Mais le plus beau point de vue reste à la Pointe du Grouin où le contraste est le plus saisissant. On compte pas moins une vingtaine de nuances de bleu se détachant autour de l’île des Landes, connue pour être une réserve ornithologique et botanique.

En remontant plus haut, nous sommes tombés sur un ancien bunker datant de la Seconde Guerre Mondiale. La majeure partie du site est fermée par une grille mais des inscriptions d’un autre temps sont encore visibles. Le point le plus impressionnant reste en face du phare de la Pierre-de-Herpin qui domine la mer sur plus de 40 mètres. C’est là que la côte d’Emeraude se dévoile du Cap Fréhel jusqu’à Granville. On a pas de mot pour décrire ce que l’on ressent à ce moment là. On se laisse porter par les embruns. La lumière dorée de ce cette fin de journée lui donne un petit je-ne-sais-quoi qui nous laisse un brin rêveur …

Sur le chemin du retour, la tentation de s’arrêter sur une plage devient plus forte. La plage du Verger sera notre point de chute. Tout le littoral est bordée par un marais où se cache une faune et une flore des plus variées. C’est surtout ses dunes, balayées par le vent, qui m’ont le plus plu. On avait cette impression de liberté qui ne nous lachait plus. Un peu comme si on était seul au monde …

Ne manquez pas de faire une petite halte sur l’anse du Guesclin, une des plus belles plages de la cote d’Emeraude. Au loin, se détache un fort construit sur un petit îlot en 1026. On peut se balader au pied de la forteresse à marée basse, le reste étant interdit car c’est un domaine privé. Ce site naturel est surtout empreint d’histoires et de légendes, où barbares et anglais ont inspiré les plus grands notamment Léo Ferré.

Alors, qu’attendez vous pour explorer à votre tour la côte d’Emeraude ? ;)


Conseils & Infos

9 km – soit environ 3H
Départ de la plage du Verger, en suivant le sentier des Douaniers vers la Pointe de la Moulière. Restez sur le sentier de la Pointe du Grouin que vous atteindrez 4 km plus long. Suivez l’anse de Port-Mer jusqu’à l’anse Port-Ricain. Le retour se fait par le même chemin.
Si vous souhaitez voir de plus près le fort de Guesclin, pensez à consulter les horaires des marées.

On vous dit à très bientôt sur le blog,
Marjo & Nico

Laisser un commentaire