Quand on va en Martinique, on est tout de suite frappé par la beauté de ses plages : qu’elles soient de sable blanc ou noir, d’une eau bleu turquoise ou pas, on se retrouve toujours avec un sourire aux lèvres et les yeux qui pétillent. Notre coeur chavire. Notre raison commence à nous faire défaut. Et puis vient cette envie irrésistible de ne plus jamais quitter cette île. On se sent happer dans ce tourbillon de couleurs et d’émotions, qui nous colle aux basques jusqu’au jour du départ.

Située entre la Pointe du Bout et les Anses d’Arlets, l’anse à l’âne est l’une de ces plages. Bien que découverte tardivement (si j’avais sû !), j’y suis retournée plusieurs fois pour m’imprégner de chaque recoin et surtout, pour me faire de jolis souvenirs. Voici mes 5 bonnes raisons de venir se poser à l’anse à l’Âne :

 POUR SON DÉCOR DE CARTE POSTALE

Bordée de cocotiers, l’anse à l’âne a tout pour ressembler à un petit paradis : du sable blanc et fin, une eau turquoise et plutôt calme. Ce qui en fait l’endroit idéal pour les enfants à bas-âge. Mon petit coin secret, je l’ai trouvé du coté du deuxième ponton, à droite. J’adore flaner dessus et sentir l’air marin chatouiller mes narines. Puis j’imite les gamins du coin en plongeant dans l’eau au bout du ponton. En plus, les petites barques de pécheurs lui donnent un petit coté plus intimiste de ce côté là.

anse-a-lane-1-10anse à l'ane une 2 martinique

2  POUR LA JOLIE VUE SUR L’ÎLET RAMIER

A l’ombre d’un cocotier, j’aime me prélasser sur la plage tout en admirant la vue sur l’îlet Ramier, qui se découpe au loin. Ce petit bout de terre d’origine volcanique abrite un ancien fort militaire. Des visites scénarisées sont organisées une fois par mois par  l’association Karisko (06.96.71.10.55).

anse-a-lane-1-11

3 — POUR DÉCOUVRIR LA CUISINE ANTILLAISE ET DEGUSTER UN TI’ PUNCH

En plus d’accueillir des carbets et des tables de pique-nique, on peut également profiter de la cuisine antillaise dans les petits lolos disposés en début de plage. De bonnes odeurs d’épices et de plats qui mijotent nous met facilement l’eau à la bouche.

Colombo de poulet, langouste grillée sauce au chien, mijoté de cabri ou steak de lambis … On ne sait plus où donner de la tête ! C’est aussi une bonne occasion de se poser les pieds dans le sable tout en dégustant un Ti’ Punch ou un planteur avec de délicieux accras de morue ou du boudin antillais.

anse-a-lane-1-14

4  PARCE QU’ON PEUT REJOINDRE LA PLAGE PAR LA MER

Et pourquoi pas venir à l’anse à l’Âne en bateau ? Une manière originale de rejoindre la plage en partant de Fort-de-France, sans forcément tomber dans les bouchons et tourner en rond pour trouver une place de  parking.

En plus d’admirer la vue sur la baie de Fort-de-France, on en prend également plein les mirettes du côté des Trois-Îlets. Une chouette manière de pouvoir explorer la côte sud carribbéenne sans forcément passer par un prestataire. La navette Madinina fait l’aller/retour toutes les heures chaque jour de la semaine (sauf les week-end et les jours fériés) pour 7 €.

anse-a-lane-1-15

5  POUR SA RANDONNÉE QUI VA JUSQU’À L’ANSE NOIRE

Il existe un sentier de randonnée très peu connu, qui longe la côte des Trois-Îlets jusqu’à l’anse Noire. Si vous aimez les plages sauvages, c’est l’occasion de découvrir l’anse Mathurin et l’anse Belley qui font face à l’îlet Ramier. Elles sont généralement désertes, ce qui donne l’avantage de pouvoir s’y promener tranquillement, en se la jouant Robinson Crusoé.

anse-a-lane-1-16


conseils

• S’y rendre : en partant de Fort-de-France, prendre en direction des Trois-Îlets. L’anse à l’Âne se trouve entre les Trois-Îlets et les Anses d’Arlets.

• A savoir : un parking permet de se garer facilement mais attention, cette plage est pas mal fréquentée les week-end et l’après-midi. L’idéal est d’y aller tôt le matin. A côté, il y a une supérette si vous voulez acheter de quoi pique-niquer.

On vous dit à très bientôt pour de nouvelles aventures,
Marjorie & Nicolas