Canada | Road-trip en famille au coeur du Nouveau-Brunswick

Il y a 5 mois, nous avons eu la chance de réaliser un de nos plus beaux rêves avec les enfants : celui de faire un road-trip au Canada. Je ne sais pas pourquoi j’ai mis autant de temps à écrire mes articles sur ce voyage. Voilà quelques mois que nous sommes rentrés et je rêve encore de cette terre nature, de ces grands espaces et de ces animaux sauvages. Quand ce ne sont pas les villes conviviales aux influences américaines et cette population chaleureuse et accueillante. Je crois qu’une partie de mon coeur est restée là bas.

Pour commencer cette longue série, j’ai envie de vous parler de notre itinéraire dans le Nouveau-Brunswick. Oui je sais, ce n’est pas le début de notre road-trip mais il faut bien commencer quelque part ! Et je dois vous avouer que cette partie de notre trip représente le plus gros de notre voyage puisqu’on a passé une bonne dizaine de jours à arpenter les routes de cette magnifique province.

Le Nouveau-Brunswick s’est tout de suite imposé à nous car c’est une destination 100% nature. On avait envie d’explorer des territoires sauvages tout en profitant des paysages côtiers, randonner dans des parcs nationaux tout en observant les animaux dans leur milieu naturel. Et surtout on voulait tout savoir de l’Acadie et de cette légendaire joie de vivre qui caractérise si bien cette région. Et en plus on y parle français ! Autant vous dire que c’est LA province idéale pour un premier voyage au Canada.

Voici la vidéo que nous avons réalisé pour les Aéroports de Lyon
(une autre viendra très prochainement)
Pensez à la visualiser en HD pour une meilleure qualité.

 

Notre itinéraire sur 10 jours au Nouveau-Brunswick


Jour 7 | La Route panoramique de la vallée

Nous quittons la Province du Québec pour attaquer la deuxième partie de notre road-trip : le Nouveau-Brunswick. Malheureusement le temps n’est pas avec nous, il pleut des torrents d’eau lorsque nous partons de Saint-Louis du Ha Ha. Notre prochaine étape est St. John tout au sud de la province, on décide donc de prendre la Route panoramique de la Vallée pour 4h de voiture en ponctuant notre trajet de petites pauses.

Premier arrêt aux Chutes de Grand Falls / Grand Sault qui se trouve au beau milieu d’une ville que le fleuve Saint-Jean traverse. On remarque un petit point de vue sur la gauche mais entre la pluie et le manque d’indication, on rebrousse finalement chemin pour revenir sur le belvédère à l’entrée de la ville. On profitera d’une brève accalmie pour entendre gronder les chutes dans les gorges.

Vers 12h, nous nous arrêtons au pont couvert de Hartland. Classé lieu historique national, ce pont en bois couvert mesure 390,75 mètres et est le plus long au monde.

A découvrir : les chips traditionnelles « Covered Bridge » de la ferme Albright au Nouveau Brunswick. Nos préférées ? Patate douce et crème sure / oignon. 

 

 

 

 

Nous décidons de passer l’après-midi dans la capitale du Nouveau-Brunswick : Frédéricton. Cette ville a tout pour plaire : des bourgades paisibles où s’alignent les maisons victoriennes et cette impression d’être au plus près de la nature en longeant le fleuve Saint-Jean. En nous baladant, on a également croisé pas mal d’écureuils dans les jardins privés ainsi que dans les rues notamment au pied des arbres. Les enfants ne savaient plus où donner de la tête ! Voici quelques incontournables si vous êtes de passage en ville :

  • Le quartier historique de la garnison : lieu historique provincial depuis 1965,  cet endroit est l’ancien chef lieu des activités de l’armée britannique dans cette province. C’est aussi un lieu de rencontres culturelles où de nombreux artistes exposent et des musiciens donnent quelques concerts. A ne pas manquer : la relève de la garde. 
  • Le centre-ville : un des premiers arrêts que l’on a fait était à l’office du tourisme qui se trouve à horloge de l’hôtel de ville. Nous sommes ensuite remontés jusqu’au Palais de justice et le College du NB. Petit détour sur le Quai de la rue Regent pour rejoindre le phare.
  • L’allée Waterloo : si vous êtes amateur d’architecture, les résidences de ce quartier méritent vraiment le détour ! On a beaucoup aimé marcher dans les petites rues adjacentes pour admirer ces maisons typique de la région. 

En fin d’après-midi, nous reprenons la route pour Saint-John notre hébergement pour ces quatre prochains jours. Une petite surprise attend les enfants : notre amie Jenny du blog JDroadtrip nous rejoint pour le reste de notre roadtrip canadien. En fin de soirée, nous la récupérons à la gare et partons faire quelques courses au market du coin.


INFOS PRATIQUES
× Parking de stationnement Campbell
Il se situe derrière l’office du tourisme de la ville.
Pour retirer un ticket, il faut rentrer le numéro de la place de parking et payer (espèces ou CB). A partir de 17h c’est gratuit.
Cette route de 400 km longe le fleuve Saint-Jean et traverse du nord au sud la province du Nouveau-Brunswick. Si  on avait eu plus de temps, on aurait fait un stop à :
– Prince William et son village historique de Kings Landing (fermé en mai lorsqu’on y était).
– Le parc provincial de Mactaquac, un des plus beaux du NB surtout en automne.
– La route de la Rivière Miramichi : pour pêcher dans la rivière, faire du canoë et en apprendre plus sur la culture autochtone des Mi’KMaq à Red Bank.

Jour 8 | Saint-John et Irving Nature Park

Début de matinée pluvieuse sur St. John. Pour ne rien perdre de cette journée, nous partons dans le centre ville pour une visite du Musée du Nouveau-Brunswick. Cet endroit est idéal pour occuper les enfants puisqu’on y découvre le patrimoine culturel et naturel de cette province. Leur moment préféré : la galerie des baleines.

Par chance en sortant, la pluie a enfin cessé de tomber. Nous partons donc explorer St. John avec les enfants. Comme elle borde le fleuve Saint-Jean, elle possède un énorme port industriel et est souvent surnommée la « cité du brouillard ». Explorer la ville à pied est un bon moyen de s’imprégner de son atmosphère urbain et éclectique. Les anciennes façades en brique contraste avec l’architecture moderne. Voici quelques endroits à ne pas rater à St. John :

  • Le centre-ville : une balade dans le centre historique et son patrimoine marin. Le kiosque à musique dans le parc de King’s Square. Le City Market de St. John, un des plus anciens du Canada (ouvert toute l’année à partir de 7h30), la magnifique église historique de Trinity …
  • les quartiers résidentiels : pour ses maisons en brique et ses porte d’entrées colorées.
  • Les rapides des chutes réversibles : un phénomène spectaculaire qui se produit lorsque la marée montante de la baie de Fundy rencontre la rivière Saint-Jean. A observer depuis le parc Fallsview.

Dans l’après-midi, nous décidons de nous rendre au Irving Nature Park qui se trouve à quelques minutes de la ville. Ce parc naturel de 243 hectares longe la Baie de Fundy et renferme un écosystème marin fascinant. En plus, les marées influent pas mal sur le paysage de cette péninsule. En tout cas on est tous du même avis, c’est un de nos parcs préférés !

« Maman, maman, regarde ! Il y a des écureuils partout …  » – Mat’, 5 ans et demi

On a aimé le chemin aménagé pour les voitures qui permet de rejoindre facilement chaque départ de sentier, la forêt acadienne où vit une grande variété d’animaux comme les écureils, des oiseaux ou encore des lapins et les estrans vaseux à découvrir depuis la tour d’observation. On vous a dit qu’on pouvait voir des phoques aussi du coté de la baie ?


INFOS PRATIQUES SUR SAINT JOHN
× Victorian charming home (Airbnb)
Saint-John | Site internet
Une charmante petite maison victorienne dans un quartier résidentiel. Nous avons logé à l’étage avec entrée indépendante. Calme, spacieux, joliment décoré et très bien équipé. Wifi et machine à laver. On recommande vivement !

× Parking de stationnement
15 Market Square, Saint John
C’est juste à coté du musée du NB.
Voici quelques grandes surfaces que l’on trouve à St. John pour faire le plein de courses (faites la recherche dans Google Maps ou Waze, ils vous y amèneront de suite) :
– Sobeys
– Atlantic superstore
– Walmart
× BeaverTails
St. John, NB, en face du musée du Nouveau-Brunswick | Site internet
Pour manger une poutine ou une queue de castor, Rdv au food truck mobile de BeaverTails ! Attention, nous déclinons toute responsabilité pour les kilos en trop ;)

× Freak Lunchbox
18 King Street, Saint-John | Site internet
C’est la caverne d’Ali Baba des Bonbons et des jouets vintages ! Vous trouverez à coup sur les friandises de votre enfance ainsi que plein de nouveautés.


Jour 9 | Le village côtier de Saint-Andrews

Comme le soleil est de sortie, nous partons découvrir un des plus beaux villages du Nouveau-Brunswick St. Andrews, qui se situe dans la Baie de Passamaquoddy (essayez de prononcer pour voir !), tout près de la frontière américaine. On peut dire que celui-ci nous a tapé dans l’oeil : entre ses façades colorées et pleine de pep’s, son charmant petit port de pêche et son atmosphère détendue … On avait qu’une envie : celle de se poser la journée et d’apprécier nonchalamment le temps qui passe.

Après avoir cassé la croute, nous partons Jenny et moi pour une excursion en jetboat avec Jolly Breeze pendant que Nicolas continue d’explorer St. Andrews avec les enfants. Au programme de cette sortie en mer : observation des baleines dans la Baie de Fundy. J’en rêvais depuis des années mais malheureusement, on est pas dans la bonne période pour les voir … Malgré tout, on a passé une très bon moment ensemble : entre l’île aux oiseaux, les phoques bronzant sous le soleil, le tourbillon Old Sow et le petit chocolat pour clôturer tout ca … C’était sans aucun doute un après-midi réussi comme je les aime avec nos superbes combinaisons Michelin rouges (sans rire, heureusement qu’on les avait sinon, on serait morte de froid).

Nous rejoignons Nico et les enfants au Playground du coté de Kingsbrae Garden et essayons de rejoindre Ministers Island en cette fin de journée. Son accès est soumise aux aléas des marées, comme il ne nous restait que très peu de temps avant que l’eau ne remonte, nous faisons demi-tour et décidons de rentrer à la maison (à savoir que l’entrée est payante 10 $).


INFOS PRATIQUES St. ANDREWS
× Jardin botanique de Kingsbrae Garden
220 King Street, St. Andrews, NB | Site internet
Tarif : à partir de 16$ par adulte

× Visiter l’île de Grand Manan
Prendre le ferry depuis Black Harbour (35,80 $ par voiture et 12$ par personne). Voir l’article des Bestjobers sur leur journée sur l’île. Durée de la traversée : 90 minutes.
C’est l’une des plus grandes îles de la baie de Fundy. Si vous aimez la nature et la simplicité, rendez vous sur cette île où l’on peut observer bon nombre d’oiseaux et de cétacés.

× Se rendre aux Etats-Unis
En raison de la proximité avec la frontière US, si vous en avez l’occasion faites un saut du coté américain. Contrôle aux frontières donc pensez bien à avoir votre passeport et votre demande d’ETSA (14$ en moyenne)

× Water Street Dinner
160 Water Street, St. Andrews, NB | Site internet
Pour manger sur le pouce dans une déco à l’américaine.

× The Crazy Moose
165 Water Street, St. Andrews, NB | Site internet
Une jolie boutique de souvenirs à découvrir de toute urgence !



Jour 10 | St. Martins, les sentiers Fundy et Little Big Safari

Bye Bye St. John ! Ce matin, nous quittons notre hébergement pour un autre vers Moncton. La route du littoral Fundy est magnifique : nous traversons des ponts couverts tout en longeant la cote. Premier arrêt à St. Martins Sea Caves et son joli petit village de pêcheurs où s’aligne une dizaine de bateaux multicolores dans le port. A marée basse, on peut explorer les grottes marines creusées dans les falaises de terre rouge.

 

 

 

 

Les sentiers Fundy se trouvant juste à coté, nous décidons de nous y arrêter pour passer quelques heures en pleine nature. A ne pas confondre avec le parc national Fundy du coté d’Alma, le Fundy Trail Parkway est un parc de 2559 hectares traversé par une route de 30 km ponctuée de points de vues époustouflants et de sentiers de randonnées.

Des paysages différents s’enchainent au fil des kilomètres : plages, falaises spectaculaires, forêts, cascades … Ne ratez pas celle de Fuller Falls haute d’une quinzaine de mètres et accessible en une dizaine de minutes par un sentier aménagé sur ponton.

Nous faisons un crochet au pont suspendu de Big Salmon River ainsi qu’au centre d’interprétation. En tout cas, ce parc du littoral est l’endroit idéal pour une balade en famille. Attention tout de même à ne pas rouler trop vite, on a croisé quelques animaux sur la route comme un porc-épic.

Dans l’après-midi, nous arrivons dans notre nouveau logement à Cocagne une petite localité de Moncton. Pendant que Nico et les enfants s’installent, nous repartons Jenny et moi observer des ours dans leur milieu naturel avec Richard de Little Big Safari. On aurait bien pris les petits mais rester silencieux pendant des heures, n’est sérieusement pas envisageable à cet âge là.

Voir des ours noir est un rêve que j’ai pu réaliser grâce à Richard car il faut savoir qu’il n’est pas toujours facile d’en voir puisqu’ils nous sentent à des kilomètres à la ronde et il est malheureusement autorisé de les chasser au Canada. Notre guide se situe à Acadieville, un petit hameau perdu au milieu de tout. A bord de son mini-bus, il nous conduit dans la forêt jusqu’à une tour d’observation en bois et nous livre quelques consignes en cours de route notamment le silence pour ne pas les effrayer. Richard est vraiment quelqu’un passionné par ces animaux sauvages, il va même jusqu’à les nourrir à la main tout en se promenant au milieu d’eux. Impressionnant surtout quand on voit tous ces ours adultes autour de nous … Une maman ours et ses deux petits se sont même approchés quelques instants. En tout cas, si vous voulez vivre des moments forts comme celui-ci on vous recommande vivement cette expérience avec Little Big Safari.


INFOS PRATIQUES
× Cosy cottage by the sea (Airbnb)
Cocagne, NB | Site internet
Je vous mets le lien mais c’est un logement que je ne recommande pas malgré tout. Ce qu’on a aimé : plutôt bien situé pour les activités / visites que l’on avait prévu, des couchers de soleil de fou tous les soirs, quartier calme, sa situation au bord de l’embouchure … Mais il a quand même un gros inconvénient : à chaque fois que l’on tire de l’eau, le chauffe-eau fait un bruit de malade et celui-ci se trouve dans la chambre des enfants ! Il y a aussi beaucoup d’insectes le soir donc on a laissé tombé l’idée d’un feu de camp avec des marshmallows. Et il faut bien avouer que la décoration est vieillotte et l’extérieur pas très bien entretenu. Mais bon, comme on s’y est pris à la bourre pour réserver, il ne nous restait pas grand chose côté logement …

× St. Martins Sea Caves
Exploration à pied à marée basse ou bien en kayak | Site internet

Jour 11 | Cap Enragé et le Parc national de Fundy

En quittant Cocagne ce matin là, on ne se doutait pas un seul instant qu’en rejoignant une des extrémités de la côte de Fundy, le brouillard nous cernerait de toute part. Pas de chance pour nous surtout que l’on avait prévu de nous rendre au Cap Enragé, un des plus beaux sites de la région.

En arrivant, nous ne voyons pas à plus de 5 mètres. Il faut savoir que le Cap Enragé est situé sur un promontoire rocheux où domine un superbe phare visible à plus de 24 kilomètres. On y voit les marées monter à plus de 16 mètres de haut deux fois par jour. A travers cet épais brouillard, nous entendons résonner la corne de brume tel un avertissement pour les bateaux alentours. Si vous avez le temps, promenez vous sur la plage de l’Île de Barn Marsh qui s’étend sur 6 km dans la baie de Chignecto.

Nous laissons Jenny et les enfants derrière nous pour faire le plein d’adrénaline à la Zipline, une tyrolienne de 180 mètres de long qui relie une gigantesque plateforme au phare. Nous ne verrons rien du paysage spectaculaire au dessus des falaises escarpées mais le vol était tout de même impressionnant.

Après un délicieux repas au Cap Enragé, nous repartons vers des contrées plus ensoleillées : Alma. Bordé de paysages côtiers extraordinaires et de forêts gigantesques, ce petit village de pêcheurs abritent des maisons colorées et un des parcs les plus connus du NB : le Parc national Fundy. Classé réserve de la biosphère par l’UNESCO, on trouve sur le site plus d’une centaine de kilomètres de randonnées entre lacs, rivières et forêts sans oublier les impressionnantes marées.

Pour nous mettre en jambe, nous commençons par un parcours facile avec les enfants : celui des chutes Dickson (durée 20 minutes environ). Une très belle balade sur un ponton en bois qui longe la rivière pour nous mener vers une très belle cascade.

 

 

Nous décidons ensuite de faire une des plus belles randonnées du parc : celle des chutes Laverty (durée 3h A/R) mais le parc vient tout juste de réouvrir, et bon nombre de routes sont coupées nous empêchant de rejoindre le départ du sentier. Finalement, nous en profitons pour rentrer tôt au logement pour nous poser au bord de l’eau en faisant un petit détour dans un pub du coin.


INFOS PRATIQUES
× Restaurant Cape House
650 chemin Cap Enragé, Waterside, NB | Ouvert du mardi au dimanche à partir de 11h
Une de nos adresses préférés au Nb ! Des plats délicieux et joliment dressés, le tout cuisinés avec des produits locaux. On valide à 100% ! On peut gouter au homard à toutes les sauces : le basique, la poutine au homard ou encore un lobster roll au homard revisité sous forme de croissant … Pas besoin de vous dire que tout était parfait de l’entrée jusqu’au dessert.

× Zipline Cap Enragé Adventures
Site internet | Tarif : 50$ / personne (+ taxe) pour 3 passages
× Holy Whale Brewery
8576 Main Street, Alma, NB | Site internet
L’endroit idéal pour déguster une bière dans une des brasseries insolites de la région ! Elle a été aménagée dans une ancienne église, oui oui ! En tout cas on adore la déco.


Jour 12 | De Bouctouche à Kouchibouguac

Après ces quelques jours dans la Baie de Fundy, nous entamons notre périple sur le littoral acadien du Nouveau-Brunswick. Les villages du passé se mêlent au folklore d’antan, entre notes de musique et danses endiablées. On est vite embarqué dans un tourbillon de rires, de chansons et d’histoires attachantes. L’Acadie ne se visite pas, elle se vit tout simplement.

Pour s’imprégner de la culture acadienne, il n’y a pas mieux que de se rendre au Pays de la Saguine ! Ce théâtre à ciel ouvert s’inspire du village de pêcheurs du temps de la prohibition qu’Antonine Maillet a décrit dans son célèbre roman « La Saguine ». Dorine, notre conteuse, nous a transporté dans ce monde littéraire passionnant à travers un langage coloré et entrainant. C’est en nous immergeant dans ce village imaginaire que l’on a découvert l’hospitalité légendaire des Acadiens. On avait l’impression d’être comme à la maison ! Un véritable voyage dans le temps qui nous a laissé des souvenirs impérissables. Les enfants ont adoré apprendre à « taper du talon » et monter au point de vue du belvédère.

« Viens ouère mon pays » – Dorine

Nous rejoignons dans l’après-midi le Parc national de Kouchibouguac, un des plus sauvages de la cote est du Canada. D’ailleurs, c’est un de nos préférés ! On a aimé ses lagunes, ses dunes et ses plages de sable blanc ; sans compter ses forêts de conifères et ses tourbières. En empruntant le ponton en bois d’un kilomètre qui surplombe les marais, on a marché le long de la plage de Kellys Beach.

Après cette petite balade, on a rejoint l’intérieur des terres pour une randonnée dans la Tourbière (durée 1h15 environ). Le départ du sentier commence dans la forêt et nous mène vers les abords d’une immense tourbière qu’il est possible d’observer en haut d’une tour de 8 mètres. C’est fou comme les paysages peuvent être différents dans ce parc, on évoluait dans un monde où la mousse était omniprésente. Il y avait même des plantes carnivores ! Avant de regagner la voiture, nous avons fait une séance photo sur les chaises rouges Adirondack. Grosse surprise en quittant le parc, nous avons vu une famille ours traverser la route juste devant nous ! On était complètement stupéfait, on a arrêté la voiture et on les a observé de loin quelques minutes avant de reprendre la route.

Petit passage express à l’Eco-centre des Dunes de Bouctouche : le vent soufflait très fort, on a pas eu le courage de marcher le long du ponton en bois d’un kilomètre même si la vue sur la mer était plutot sympa à voir. On a croisé un gars du coin qui pêchait et nous a montré ces « petites » trouvailles : des palourdes de la taille d’une main. Impressionnant !


INFOS PRATIQUES
× La Terrasse du Pays de la Saguine
47 rue Acadie, Bouctouche, NB
Une bonne occasion pour gouter les spécialités locales sucrées comme les Pets-de-soeur avec une jolie vue sur le village de pêcheurs.

C’est sur la côte acadienne que vous verrez les plus beaux couchers de soleil du Nouveau-Brunswick. Pensez à l’anti-moustique pour ne pas vous faire dévorer par les insectes.

Jour 13 | Hopewell Rocks et Moncton

Comme vous le savez, la Baie de Fundy est largement connue pour ses plus hautes marées au monde. Pour en apprendre un peu plus sur ce phénomène impressionnant, on décide de nous rendre à Hopewell Rocks. C’est l’endroit idéal pour montrer aux enfants comment cette force de la nature change le paysage en un clin d’œil.

Nous sommes restés sur le site quelques heures pour assister au spectacle en compagnie de notre guide Joe, notamment à marée haute et à marée basse. Les loulous ont adoré marcher sur le fond de l’océan au beau milieu de ces immenses rochers en forme de monolithes. Une expérience qu’on vous recommande vivement ! Si vous le pouvez, découvrez le site en kayak (ouvert à partir de la mi-juin avec Baymount Outdoor Adventures).

En fin d’après-midi, nous retournons en ville pour une visite guidée de Moncton en compagnie de notre guide acadien Justin de NB Explorer. Sur place, nous avons retrouvé Lucie du blog Voyages et Vagabondages. En tout cas, c’était une balade plutôt sympa et surtout très intéressante qui nous a permis de découvrir la richesse culturelle et architecturale de la ville comme les meilleurs spots de street-art. A ce propos, Moncton participe chaque année au Festival Inspire qui redonne vie à des quartiers en créant de nouvelles fresques. On s’est aussi promené le long de la rivière Petitcodiac surnommée aussi la « Rivière Chocolat ». Et pour terminer, nous nous sommes retrouvés dans un restaurant pour discuter de tout et de rien (et surtout bien rigoler). Un super moment qu’on oubliera pas de sitôt !

Avant de rentrer à la maison, petit détour à Shediac, la capitale du homard, pour assister au coucher de soleil. Magique ! On a pas résisté bien longtemps pour prendre la pose devant l’immense statue de homard (la plus grande au monde d’ailleurs).


INFOS PRATIQUES
× St. James Gate
14 Church Street, Moncton, NB | Site internet
Une très belle adresse que nous retenons sur Moncton. Si vous recherchez un endroit pour boire un verre (locale bien entendu) ou pour manger, vous êtes au bon endroit : le cadre est chouette et déco est superbe, le service chaleureux et de qualité, et biensur la cuisine est succulente ! Mention spéciale pour la bière aux bleuets.

× Restaurant d’Hopewell Rocks
131 Discovery Road, Hopewell Cape, NB
Si vous voulez manger rapide pour un rapport qualité prix correct, on vous donne rendez-vous là bas. Hamburgers, fish and chips, lobster rolls …


Jour 14 | La Péninsule acadienne

Notre road-trip au Nouveau-Brunswick touche bientôt à sa fin. Nous quittons notre logement de Cocagne sous la pluie pour passer la nuit à Bathurst dans la péninsule acadienne, tout en faisant quelques stop sur la route pour visiter les environs.

Premier arrêt au Village historique acadien à Caraquet malheureusement fermé lors de notre passage mais en visite libre (gratuit). C’est un village d’autrefois qui témoigne de la vie des Acadiens, une sorte de reconstitution avec des bâtiments historiques, des coutumes ancestrales et des métiers traditionnels de 1770. Evidemment, cela n’était pas aussi bien que si ça avait été ouvert (le site était en travaux par endroit).

Nous repartons ensuite vers l’Aquarium et le centre marin du Nouveau-Brunswick à Shippagan. C’est là-bas qu’on peut y voir le fameux homard bleu ainsi que toutes les espèces marines qui vivent dans le golfe Saint-Laurent et le Canada Atlantique.

En sortant, nous tombons sur un des plus jolis phares marins aux couleurs de l’Acadie.

Malgré le temps qui se gâte, nous tentons de pousser jusqu’à l’île Lamèque pour jeter un oeil à la célèbre « Eglise Bonbon », qui est en fait l’église Sainte-Cecile à Petite-Rivière-de-l’Île. En tout cas, on peut dire qu’elle ne ressemble en rien aux églises traditionnelles : c’est une véritable explosion de couleurs à l’intérieur, un peu comme si un arc-en-ciel était descendu tout droit du ciel.

Finalement, nous faisons demi-tour vers notre hôtel. Entre la fatigue générale et le mauvais temps, on a pas le courage de poursuivre l’exploration de la péninsule.


INFOS PRATIQUES
Voici les petites choses que l’on avait prévu de faire si le temps avait été plus clément :
– Visiter les îles acadiennes de Miscou et Lamèque,
– Un arrêt au parc écologique de la Péninsule acadienne,
– La distillerie du Roy.
× L’Auberge de la Vallée
1810 Vallée Lourdes, Bathurst, NB | Site internet
Cet hotel-spa est idéalement situé dans un quartier calme et nature. Sa décoration rustique donne le ton, les chambres sont spacieuses, propres et joliment décorées. Et en plus, il y a une piscine intérieure chauffée ! On vous recommande !


Jour 15 & 16 | Parc du Mont Carleton

Après une soirée bien sympa à farnienter à la piscine et à manger des pizzas à l’hôtel, nous revoilà sur les routes pour rejoindre Saint-Quentin. Une jolie chambre d’hôte nous attend là-bas, elle se trouve juste à coté du parc (30 min) que nous voulons explorer sur deux jours. Sur la route, nous ne croisons pas un chat ou presque : nous voilà dans les grands espaces canadiens où seuls les animaux sauvages nous font l’honneur de leur présence (on a croisé un orignal sur la route). Au loin, nous apercevons la chaine des Appalaches, majestueuse.

Nous posons nos affaires au gite puis nous repartons de suite au Mont Carleton. C’est LE parc à ne pas rater si vous aimez autant que nous la nature et la faune avec ses 17 000 hectares de forêts, de lacs, de rivières et de sommets escarpées. Comme la journée est déjà bien entamée, nous commençons par une randonnée facile vers les Chutes Williams Falls (durée 10 min) : facilement accessible à tous âge, la balade se fait sur un ponton en bois le long du ruisseau Williams pour se terminer vers une très belle chute d’eau.

En repartant vers le lac Little Nictau, on ne résiste pas bien longtemps à s’arrêter quelques instants pour admirer le paysage. Nous sommes cernés par la forêt et les montagnes, il est difficile de vous expliquer ce que l’on ressent là à cet instant, mais c’est un sentiment contradictoire. Entre la quiétude et la solitude. Et c’est en repartant du parc qu’on est tombé sur lui. Nous avons éteint la voiture et nous l’avons observé de loin. Un bébé orignal, assis tranquillement sur l’aire de pique nique. Il n’avait pas l’air effrayé ni surpris. On a du rester là au moins une trentaine de minutes, Mat’ aux anges, nous aussi d’ailleurs. Puis nous sommes repartis le coeur serré mais reconnaissant pour cette fabuleuse rencontre.

Le lendemain, nous partons à l’ascension du Mont Sagamook (777 m) : ce ne fut pas une mince affaire, le parc vient tout juste d’ouvrir et le sentier n’est pas totalement dégagé. Mais c’est sans compter sur la dernière partie qui ressemblait fort à de l’escalade sur rochers qui nous a totalement achevé. Si on avait su la difficulté de ce dernier tronçon, je pense qu’on ne l’aurait pas tenté avec les enfants mais le garde forestier nous avait assuré qu’elle était praticable avec eux … Ils ont bien galeré surtout Mimi qu’on a du porter à la fin. Jenny a même laissé une fesse et un bout de pantalon au passage (j’en rigole mais sur le coup, on a cru qu’on allait devoir la porter pour rentrer). Malgré tout, on ne regrette absolument pas d’en avoir chié autant (c’est le cas de le dire), la vue était complètement dingue là haut ! Un panorama exceptionnel à 180 degrés sur le lac Nictau et sa petite île en forme de coeur.


INFOS PRATIQUES
× Bed and Breakfast du Repos
59 rang 18 sud, Saint Quentin, NB | Site internet | A partir de 105$ la nuit avec petit-déjeuner
Niché dans un écrin de verdure, ce B&B est une des plus belles adresses de notre road-trip canadien. Louise notre hôte a été d’une extreme gentillesse et nous a conseillé quand on en avait besoin. On a même pu faire quelques machines. Notre chambre était immense et spacieuse, très bien équipée avec une kitchenette et une salle de bain. Sans compter qu’on avait de quoi faire un somptueux petit-déjeuner. Rien à redire, tout était parfait.

A Saint-Quentin, à une quinzaine de minutes du gite, vous trouverez quelques commerces ainsi que des restaurants où vous pouvez passer des commandes à emporter (je n’ai plus le nom mais dans le gite vous avez toute la documentions). Pour les courses, allez à Co.oP de St Quentin (il y a également une pharmacie dans la galerie marchande.

 

Notre road-trip au Canada

Et pour en découvrir plus sur notre road-trip de 3 semaines au Canada, n’hésitez pas à lire nos articles à ce sujet :

  • Le Canada en famille : notre itinéraire sur 3 semaines et conseils pratiques
  • 10 conseils pour réussir son road-trip en famille au Canada
  • Cityguide sur la ville de Québec
  • Que faire à Québec et aux alentours
  • Canada : road-trip en famille au coeur du Nouveau Brunswick (que vous êtes en train de lire)
  • Canada : road-trip en famille au Québec Maritime
  • Canada : une journée à Montréal

Ce road-trip canadien a été rendu possible grâce aux Aéroports de Lyon suite au concours Challenge Xplore Family que nous avons remporté. Nous tenons également à remercier notre partenaire Emmanuelle de Tourisme Nouveau-Brunswick. Nous restons tout de même libre dans le choix des photos et dans nos propos. 


Et voilà, notre road-trip dans la province du Nouveau-Brunswick se termine. Ne ratez pas nos prochains articles pour la suite de cette aventure dans la province du Québec Maritime.

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à commenter, partager et épingler.

On vous dit à très bientot sur le blog,

Marjo & Nico

Total
3
Shares

1 commentaire

Laisser un commentaire