Martinique | Se baigner à la Cascade du Saut Gendarme

Pour la naissance de notre P’tite Crotte, nos parents sont venus nous voir en Martinique. Imaginez, 8h d’avion rien que pour voir leur petit fils. On allait donc pas les laisser enfermer dans notre appartement avec bébichou. Nous en avons donc profiter pour leur faire visiter quelques lieux sympas, comme la cascade du Saut de Gendarme. Bon certes elle n’est pas accessible en poussette, mais bon on a quand pu y accéder en marchant un peu – N. trainant derrière nous le cosy à la main-. Hop, c’est partie, voiture chargée nous prenons donc la route à la queuleuleu ! Nous en ouvrant le cortège, les parents suivant derrière … Direction Fond Saint Denis, suivre la route de Deux Choux (D1).

Eglise de Fond Saint Denis
Eglise de Fond Saint Denis

La route est assez longue, sinueuse et petite par endroit mais cela vaut le détour : on est complètement immergé dans la forêt tropicale. Il y a du vert de partout, des lianes qui pendouillent au dessus de nous, des balisiers bordant notre route. Les vitres ouvertes, on sent l’humidité qui y règne. Dépaysement garantie !  Plus on monte, plus la température baisse. On a déjà perdu 10°C ! Adieu les 32°C, snif moi qui suis en short, tee shirt et claquettes, je regrette de ne pas avoir pris un gilet. Il n’ y a que bébé qui se sent bien dans sa p’tite couverture que sa mamie lui a ramené.
Compteur de la voitureNous arrivons enfin au lieu dit Deux choux. Le parking s’ouvre à nous dans un virage, alors attention aux voitures qui vous suivent … Il est de mise de klaxonner dans les virages étroits pour annoncer sa présence, alors n’hésitez pas à le faire. Surtout qu’à certains endroits, le réseau ne passe pas.
Pancarte Cascade Saut de GendarmeUn piaf nous accueille à notre arrivée, alors que N. sort P’tite Crotte de notre voiture. Mais qu’il est moignonnnnnnn ! ^^ C’est qu’il était encore là à notre retour en plus. Il s’est engouffré dans notre tuture lorsque l’on a ouvert les portières. Il m’a bien fait rire celui là. Heureusement qu’il nous a pas tapissé les sièges …

Le piaf en question : Sporophile rougegorge ou "père noir" qu'ils appelent ici ...
Le piaf en question : Sporophile rougegorge ou « père noir » qu’ils appelent ici …

On s’équipe, notre attirail sur le dos : moustiquaires pour bébé – sait on jamais et j’avais bien raison …-, et maillots / serviettes pour nous. Pour rejoindre la cascade, on descend des escaliers assez ardus. Moi et mes claquettes on se les faites à la MacGyver ! Surtout qu’il venait de pleuvoir ou plutôt tomber une ramade il y a même pas une heure … Je vous dis pas la descente ! Heureusement N. avait ses chaussures de marches, il a pu y aller sans problème avec bébé.
Plan de la cascade

Les escaliers de la mort !
Les escaliers de la mort !

Ils ont récemment réaffectionner le sentier en construisant un pont en bois pour passer le premier court d’eau – heureusement parce que nous n’aurions pas pu aller plus loin le cosy sous le bras … Il faut dire qu’avant (en 2010), il fallait crapahuter pour descendre à la cascade. Nous arrivons à un deuxième ruisseau, que nous traversons les pieds dans l’eau – Oh my god ! C’est super glacé … mes petons n’ont pas apprécié – et nous arrivons enfin à bon port. Court d'eau à traverser à la cascade saut gendarmeComme il venait de pleuvoir, l’eau n’était pas tip top. J’ai laissé le 3ème âge et N. se baigner pendant que je surveillais bébé – excuse officielle, mais officieusement je l’a trouvé bien trop froide à mon gout !-.

Pour la petite histoire, on raconte qu'un gendarme serait tombé dans l'eau pendant que son cheval s'abreuvait ... D'où son nom !
Pour la petite histoire, on raconte qu’un gendarme serait tombé dans l’eau pendant que son cheval s’abreuvait … D’où son nom !

Gros plan cascade saut gendarmeOn s’est posé, mon n’amour et moi sur la table de pique nique pendant qu’ils se ramassaient toute l’eau biennnnnnnn froide sur la tête. Moi le sourire aux lèvres immortalisant leurs grimaces avec mon appareil photo – mouah ah ah, je vous avais prévenus …-. En tout cas, cet endroit est sympatoche pour y manger mais à mon avis il faut pas s’y rendre au dernier moment, vu le nombre de tables dispos (2 seulement). L’avantage s’il pleut, c’est que vous êtes à l’abri sous ses pavillons.

Petit pavillon pour pour pique niquer ou se mettre à l'abri, au choix ...
Petit pavillon pour pour pique niquer ou se mettre à l’abri, au choix …

En tout cas je vois que personne ne s’éternise dans l’eau ! Hop on se sèche et on reprend le sentier en sens inverse. Les escaliers étaient plus facile à descendre, les vieux et moi traînons derrière – il faut vraiment que je me remette au sport, j’ai l’impression d’escalader l’Everest ! Fichu grossesse … -. En route, on croise un retardataire : c’est touloulou, le p’tit crabe ! Mais qu’est ce qu’il fiche là ? Je m’approche un peu de la bébête et prends une photo à la volée – j’ai pas envie qu’il me pince un ou deux orteils -.

Crabe touloulou
Crabe touloulou

Le retour se fait dans un silence religieux : P’tite crotte s’est endormie, bercée par les virages. Sur la route, il nous a fait un joli cadeau : une odeur que je ne connais que trop bien, commence à nous piquer le nez … Hum, merci ! On est bon pour s’arrêter et lui changer les fesses, une dernière photo pour clôturer ce chapitre :
Sur la route

Retrouvez Carnet de Ti’ Piment sur Facebook !

 

5 commentaires

  1. J’ai longuement hésité entre la Guadeloupe et la Martinique pour un voyage avec des amis. Au final on a opté pour la Gwada. Je pense que ces 2 îles se valent. Les paysages sont assez proche. Peut etre que l’accueil des voyageurs est plus convivial en Guadeloupe que en Martinique?

    Comment ressens tu leur accueil envers les métropolitains?

    1. Bonjour, n’étant pas encore allée en Guadeloupe je ne peux pas te dire si l’accueil diffère ou pas. En tout cas ici, les martiniquais sont très chaleureux. Quand avait vous eu l’occasion de visiter la gwada ?

        1. Cela ne fait pas très longtemps, mais il y a eu quelques changements depuis avec les aménagements en cours sur l’île. Mais c’est vrai que quand un endroit nous plait, on a toujours envie d’y revenir :)

Laisser un commentaire