Martinique | Le Jardin de Balata, un mois d’octobre …

Si vous aimez les jolies promenades, les plantes exotiques et le gout de l’aventure … Ce jardin est fait pour vous ! Situé sur les hauteurs de Fort-de-France, cet endroit vit le jour en 1982 grâce à l’horticulteur – et propriétaire du terrain – Jean Philippe Thoze. Pendant près de 20 ans, il organisa ce jardin autour de la maison créole familiale en s’inspirant de ses voyages aux quatre coins du monde. Aujourd’hui avec 160 000 visiteurs à l’année, cet endroit est devenu une des principales attractions touristiques de l’île.

Et je le confirme ! Si vous saviez le nombre de fois où je suis allée me promener au Jardin de Balata … Mon ordinateur est plein à craquer : à chaque fois je me dis, non tu as déjà plein de photos mais à chacune de nos visites, il y a quelque de chose de nouveau à découvrir. Pour le coup, je me retrouve avec plus de 300 clichés du site. Un grand tri s’impose … Pour ce premier article, je vais donc vous présenter le Jardin de Balata : vous retrouverez donc les informations pratiques et le détail de la visite. Par contre comme je l’ai dit plus haut, tous les mois, on retrouve de nouvelles plantes qui éclosent à des périodes bien définies. Je publierai donc un billet pour chaque mois différent où nous nous y sommes rendus comme ça vous pourrez vous faire une petite idée de ce qui vous attend si vous y allez à telle période. En même temps, cela me permettra de mieux organiser mes photos … Par contre, il n’y aura pas autant de texte – je vous rassure -, je ne vois pas l’intérêt de vous blablater les mêmes choses qu’ici ! Petite précision : les photos exposées ci dessous ne sont pas retouchées (pas le temps et en plus il y en a trop). Et puis franchement … elles en ont pas vraiment besoin :)

La première fois où nous nous sommes rendus à Balata, c’était un mois d’octobre 2012 … Cela faisait 3 mois que nous venions d’emménager sur l’île et j’étais enceinte de ma P’tite Crevette ! On s’était répété plusieurs fois d’y aller – ou plutôt je lui répétais plusieurs fois … – et un jour qu’il était en repos on s’est enfin décidé à s’y rendre. Le temps n’était pas tip top, couvert comme à son habitude en cette période, mais au moins on n’a pas fondu sous le soleil. Par chance, comme on habite dans les environs on n’a pas mis plus de 20 minutes en voiture. Le jardin se situant dans les hauteurs de Fort-de-France, il y a beaucoup de virages qui montent et qui montent … Il ne faut pas être malade en voiture !

S’y rendre : en venant du centre ville, suivre le panneau. Si vous venez de la Rocade, prendre la sortie Morne Rouge – Route de la Trace et suivre le panneau pendant une dizaine de minutes.

Pas de soucis au niveau du parking, il peut facilement abriter une cinquantaine de voitures et de bus (voir plus) ; et il est gratuit. À l’entrée du guichet les tarifs sont affichés : je vous conseille vivement, que ce soit en tant que touriste ou locaux, de prendre le PASS Jardin de Balata / Jardin Botanique du Carbet ! Pour 16 euros (adulte), vous pourrez visiter les deux jardins et il est valable 1 an (pensez à prendre votre carte d’identité). Petit conseil au passage, faites d’abord le jardin du Carbet (plus petit) puis celui de Balata (sinon vous serez déçu du premier). À défaut de ne pas vouloir le PASS, l’entrée est de 12.80 euros par adulte. Pour les militaires, la visite est gratuite en présentant votre carte. Le parc est ouvert tous les jours de l’année de 9H00 à 18H00 non stop (dernière admission à 16H30, pensez y ! Nous, nous sommes arrivés pile poil à l’heure, comme d’habitude … ).


maison créole familiale - Jardin balataintérieur maison créole

Le seul qu'on est vu d'ailleurs ce jour là ... snif !
Colibri madère : le seul qu’on est vu d’ailleurs ce jour là … snif !

Le Jardin de Balata est immense : prévoyez facilement 1H30 – voire 2H pour tout faire. En suivant le parcours – avec le plan qui vous sera donné – on commence par la jolie maison créole, puis on continue un chemin sinueux bordé de toute part par plus de 500 espèces végétales. Il n’y a pas à dire, c’est vraiment magnifique ! On traverse d’abord toute une allée d’hibiscus, puis des broméliacées. Un peu plus haut, on tombe sur l’ancienne bergerie où l’on peut faire une pause. Oui oui, elle est de rigueur et plus qu’appréciée surtout quand on est enceinte. On entre après dans la palmeraie – je vous passe les détails où N. m’aide en monter les marches en me tirant à bout de bras :) Vous verrez de quoi je parle quand vous y serez -. Vue splendide sur le reste du parc ! N’oubliez pas votre appareil photo (pensez à recharger les batteries et à vider votre carte mémoire). Petite pause à la mare aux poissons et on continue sur l’Allée royale et on s’engage dans l’antre des roses de porcelaine. Il n’y a pas à dire, ces fleurs sont à couper le souffle … On retrouve encore une mare mais cette fois ci japonaise – si vous avez, pensez à prendre un filtre polarisant  pour vos reflex – bordée de nénuphars et de fleurs d’eaux telles que des jacinthes. Ma partie préférée est celle avec les balisiers de toute les sortes et de toutes les couleurs, on se croirait vraiment dans une forêt tropicale !

Broméliacées
Broméliacées
Aechmea fasciata ou "vase d'argent"
Aechmea fasciata ou « vase d’argent »
"Fille de l'air" ou tillandsia cyanea
« Fille de l’air » ou tillandsia cyanea
Figuier étrangleur
Figuier étrangleur
Clavaire crépue
Clavaire crépue

Vue sur le parcAllée royale

Alpinia ou gingembre rouge
Alpinia ou gingembre rouge
Curculigo
Curculigo
Rose de porcelaine
Rose de porcelaine
Mare japonaise
Mare japonaise

Nénuphar

Clérodendron
Clérodendron
Balisier rouge
Balisier rouge
Anthurium blanc
Anthurium blanc
Bananier sauvage non comestible
Bananier sauvage non comestible
Fleur ananas
Fleur ananas
Un anolis sur une canne d'eau
Un anolis sur une canne d’eau

C’est de là d’ailleurs que part la balade dans les arbres … Oui, oui vous avez bien lu ! Grâce à des ponts suspendus à plus de 15 mètres de haut sur les mahoganys géants, on peut admirer le parc d’en haut et avoir un superbe point de vue sur la baie de Fort-de-France. C’est vraiment à faire ! Après cette petite promenade dans les arbres – durée 20 minutes à peu près -, on reprend notre chemin à travers la bambouseraie. Pour ceux qui ont des enfants, il y a même une aire de jeux assez sympathique – tobogans, filets, et escalades … -. Tout au long de la visite, vous aurez la chance ou pas de voir des colibris, des matoutous ou tout un tas d’autres espèces animales comme des anolis (ils aiment bien paresser sur les cannes d’eau). Bref un lieu paradisiaque où se mêle végétation sauvage et mise en scène de fleurs tropicales.
Balade dans les arbres

Bambous géants
Bambous géants

Vue sur la baie de fort-de-franceJardin de BalataBosquet d'anthurium

Un anolis
Un anolis

Biensur, toute les belles choses ont une fin. Retour vers la sortie par la boutique du parc où vous trouverez de tout comme des produits dérivés, des objets artisanaux, de quoi se restaurer … Vous l’aurez compris, votre porte feuille va en prendre ou pas un coup ! Il arrive parfois qu’un des locaux se poste à la sortie pour vous faire gouter de la canne à sucre – fraichement coupée devant vous -, n’hésitez pas c’est délicieux !


conseils(1)
S’y rendre …
km 10, route de Balata à Fort de France – Fixe : 05 96 64 48 73 – Ouvert tous les jours de l’année de 9H à 18H (dernière admission à 16H30).
Tarifs : Adulte 12.80 €, enfant 7.20 € (de 3 à 12 ans) et gratuit pour les moins de 3 ans. PASS Jardin de Balata / Jardin Botanique du Carbet 16 € (adulte) et 8 € (enfant) valable 1 an. Gratuit pour les militaires.

Et vous, êtes vous déjà allés au Jardin de Balata en Martinique ?
Je vous dis à très bientôt sur le blog,

marjorie-sign(1)

Total
1
Shares

4 commentaires

Laisser un commentaire