Slovénie | Une journée dans le parc national de Triglav

Le printemps est là et les beaux jours s’installent timidement. Il est temps de vous parler de notre road-trip de l’été dernier en Europe de l’Est sur la côte adriatique. Vous vous souvenez ? Nous avons passé une dizaine de jours en Croatie entre amis à arpenter les plus belles terres des Balkans. A cette occasion, on a fait un détour en Slovénie pour découvrir le temps d’une journée ce magnifique pays.

Nichée au coeur des Alpes et de la Méditerranée, la Slovénie a été une véritable surprise ! On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre et finalement, ce pays nous a totalement conquis avec ses hautes cimes, ses rivières enchantées, ces lacs turquoises et ses cascades éblouissantes. Un véritable retour au sources au plus près de la nature qui nous a fait un bien fou ! Retour en images sur cette journée dans ce pays vert !

A la découverte de Triglav,
l’unique parc national de Slovénie


S’il y a bien un endroit que l’on voulait absolument découvrir, c’est bien le parc national de Triglav. Le seul et l’unique ! Mais qu’importe, ce petit joyau nous a mis une belle claque c’est le cas de le dire. Situé au nord-ouest dans les Alpes Juliennes, Triglav doit son nom au plus haut sommet du pays (2864 mètres). C’est d’ailleurs un des plus vieux parcs naturels d’Europe ! Il se trouve non loin de Bled, et même s’il ne couvre que 4% du territoire, cet endroit est un paradis pour les randonneurs.

Sur la route, défilent des paysages variés tantôt marqués par des plaines vallonnées et des hauts sommets aussi intimidants qu’époustouflants. Des pâturages s’étendent à perte de vue tandis que les rivières ruissellent entre des forêts pures et intactes. Je pourrai conduire des heures dans ce décor 100 % nature sans me lasser un seul instant. Mais je vous rassure, on n’a pas fait que rouler : dans cet article, on vous présente les 5 étapes de notre parcours sur les routes slovènes.

Voici une carte interactive pour retrouver en un clin d’oeil toutes les étapes de notre journée. Pour rechercher un endroit sur la carte, tapez le mot clef dans le visualisateur de données.

Les gorges de Blejski Vintgar

Au coeur du parc national de Triglav, se trouve un petit joyau de la nature. Que dis-je, un endroit incroyable perdu au beau milieu de la forêt où s’écoule une rivière aux cinquante reflets de bleus … Bienvenue dans les gorges de Vintgar ! Une balade insolite de 1,8 km de long où l’on marche sur une étroite passerelle en bois au dessus de l’eau, la même à l’aller comme au retour. Un point important à souligner, surtout en été …

Et oui, victime de son succès les gorges de Vintgar sont un véritable nid à touristes ! Même à 9h30 du matin, c’était bondé de monde. Si vous voulez être tranquille (surtout pour éviter les embouteillages dans les passages les plus photographiés), on vous conseille de vous y rendre pour l’ouverture à 8H.

Mis à part ce détail, les gorges sont splendides il faut bien l’avouer. Le parcours est ponctué de mini cascades et de bassins turquoises tout le long de la rivière Radovna. A la fin, la cascade de Sum de 26 m de haut clôture « le parcours du combattant » pour un retour en sens inverse à jouer des coudes. Bref … Un site qu’on vous recommande hors période touristique c’est sur !

– Tarif : 4 euros par personne (parking gratuit).
– Fermé l’hiver | Ouverture de 8H à 19H.
– Ils ne prennent pas les CB attention ! Prévoir du cash.
– Pour évitez la foule, venez à l’ouverture dès 8H. Surtout si vous voulez faire des poses longues avec trépied les passerelles sont très petites.
– La visite dure 1H30 environ.

La cascade de Slap Peričnik

Notre coup de coeur sans aucun doute ! La cascade de Peričnik est une des plus belles que j’ai eu l’occasion de voir : plus de 68 mètres de haut, nichée dans un écrin de verdure au beau milieu du parc national de Triglav et surtout loin de la horde de touristes. Nous étions quasiment seul au monde, quel bonheur !

Un sentier de randonnée permet d’accéder facilement au premier palier en quelques minutes. Nous voilà au pied de la cascade, là où se forme un magnifique bassin d’une eau cristalline. Mais le plus beau reste à venir, le sentier continue plus haut, plus escarpé et plus difficile d’accès certes (à éviter avec des enfants en bas-âge) mais après la récompense est là : une vue à couper le souffle et la possibilité de passer derrière la chute d’eau. Un brin de fraicheur bienvenue en cette saison !

– A votre arrivée sur le site, ne vous garez pas à coté du restaurant mais un peu plus haut (sinon vous serez obligé de payer 2 euros).
– Le premier palier de la chute d’eau prend environ une quinzaine de minutes, ça grimpe mais rien d’insurmontable. Beaucoup de marches donc pensez à prendre un porte bébé si vous y allez avec des enfants en bas âge.
– Le second palier, plus difficile, met une dizaine de minutes. Attention à bien vous tenir avec la corde pour ne pas glisser. Arrivés là haut, vous pouvez marcher en toute sécurité derrière la chute d’eau. Attention à baisser la tête par moment.

Le lac de Bled

A seulement cinquante kilomètres de la capitale, le lac de Bled est certainement un incontournable à ne surtout pas manquer si vous êtes de passage en Slovénie. Ce qui nous a le plus séduit ? Son panorama exceptionnel sur les Alpes Juliennes, son île avec son château au centre et son eau d’un bleu émeraude en toute saison. Un véritable paysage de carte postale !

Pour admirer cette beauté brute et naturelle, on a préféré prendre de la hauteur en empruntant un des nombreux sentiers de randonnées que l’on trouve tout autour. Vous le connaissez peut-être, c’est un des plus connus et pour cause, la vue est vraiment impressionnante !

Pour y accéder, après le camping de Bled tournez au panneau n°6 et garez vous. Le parcours se divise en deux : le premier permet d’atteindre en une vingtaine de minutes un belvédère peu connu et surtout moins fréquenté en suivant Ojstrica. Le second, plus haut et plus abrupte en suivant le Mont Mala Osojnica a plus de 690 mètres de hauteur, rejoint l’autre point de vue en une heure de marche.

– Si vous recherchez un  parking gratuit autour du lac, garez vous après le camping en suivant le panneau de randonnée n°6. Attention c’est une balade assez prisée, c’est pas dit que vous trouviez de la place tout le temps.

 La cascade de Slap Savica

La dernière cascade de la journée mais non des moindres : la magnifique chute d’eau de Slap Savica. Vous la trouverez au nord-ouest tout près du lac de Bohinj. La montée n’est pas facile : 500 marches tout au plus mais après avoir crapahuté toute la journée, nous avons mis une bonne vingtaine de minutes à atteindre cette éblouissante cascade de 80 mètres de haut. Une curiosité naturelle où l’eau se déverse dans un bassin d’une couleur saisissante et plus que tentante, mais non, pas de baignade autorisée malheureusement.

Pour ça, direction le lac de Bohinj à 15 minutes du site …

– Comme presque tous les sites de Slovénie, le parking est payant 3 euros.
– L’entrée de la cascade coute 2,50 euros par adulte (moins cher que le parking allez savoir pourquoi …).
– Durée : entre 10 et 30 minutes selon votre niveau (plus de 500 marches à monter).

 Le lac de Bohinj

Pour terminer cette journée en beauté, nous nous arrêtons au lac de Bohinj pour assister à un magnifique coucher de soleil sur la rive. J’ai trouvé qu’il avait plus de charme que le lac de Bled ! Déjà, moins fréquenté et surtout plus sauvage avec ces montagnes majestueuses qui l’encerclent de toute part. Seul le clapotis de l’eau venait briser le silence et cette lumière mordorée effleurant les cimes, complétait parfaitement ce tableau


Infos & conseils pratiques

– Saviez vous que depuis Lyon, on peut atteindre la Slovénie en 9h de route ? C’est ce que nous avons fait en partant à 4 (moins cher du coup en partageant les frais et en déduisant la location d’une voiture sur place).
– Attention les feux de croisement sont obligatoires là bas. Les panneaux verts désignent les autoroutes. D’ailleurs à ce sujet, n’oubliez pas d’acheter une vignette à 7,50 la semaine pour rouler sur les voies rapides et les autoroutes à moins de prendre une forte amende.
– Une carte d’identité ou un passeport suffit,
– Pas besoin de faire de change, la Slovénie a adopté l’euro depuis 2007.
– Pensez à prendre votre carte européenne d’assurance maladie pour être couvert.
– Si vous comptez passer la frontière pour aller en Croatie, vous serez systématiquement controlés. Aussi, ne vous amusez pas à cacher quelque chose car ils n’hésiteront pas à vider la voiture pour vérifier.

Et vous, êtes vous déjà allés en Slovénie ?

Commentez, partagez ou épinglez !

A très bientôt sur le blog,

Marjo & Nico

Total
12
Shares

4 commentaires

    1. Coucou et merci !! Oui je pense mais attention à celle de Pericnik qui risque d’être sportive, ça grimpe pas mal et faut se tenir avec une corde pour accéder au deuxième palier de la cascade.

Laisser un commentaire

5f2d6116bab4bb6e7a338c7c5cfa6c20\\\\\\\\