Chartreuse | Le Cirque de Saint-Même

Aujourd’hui, on vous amène dans le massif de la Chartreuse pour une belle randonnée dans le Cirque de Saint-Même. Ce parcours se situe dans les départements de Savoie et d’Isère, séparés tout deux par le Guiers Vif une rivière serpentant dans la plaine du cirque à plus de 900 mètres d’altitude. Entre les sapins et les falaises escarpées, se trouvent quatre cascades successives d’une exceptionnelle beauté. Une véritable bouffée d’air frais à découvrir seul ou en famille. Prêt pour la balade ?

Massif de la Chartreuse, 29 mars 2017

Après avoir passé le charmant village de St-Pierre-d’Entremont, la voiture s’engage sur une route étroite et tortueuse en direction de Saint-Même de Haut. Le décor est déjà posé : les montagnes défilent sous nos yeux, nous laissant rêveur un instant. Une douce odeur de résine chatouille nos narines. Un peu surpris, nous baissons les vitres pour apprécier ce petit moment au milieu des bois. Les sapins sont partout, tout autour de nous. C’est agréable, un brin euphorique et me rappelle un instant mes vacances à la montagne lorsque j’étais petite.

Par chance, nous avons un superbe temps. Rien ne peut entamer notre bonne humeur, pas même la terrible montée qui nous attend en début de sentier. Nous laissons la voiture sur le parking et on s’équipe, Nico avec Nini’ sur le dos et moi avec le matériel photo. Mat’ est maintenant assez grand pour marcher tout seul, un vrai soulagement pour nous il faut bien l’avouer. Le parcours commence un peu plus haut, en amont de la rivière, dans une plaine verdoyante baignant dans une lumière mordorée. C’est tellement calme, seul le clapotis de l’eau se fait entendre. On hésite quelques secondes devant ce spectacle saisissant.

cirque-de-saint-meme-6cirque-de-saint-meme-1-2
Finalement, nous continuons plus haut et tombons sur un petit pont en bois au dessus d’une rivière : la Pisse du Guiers. Le cadre est propice à quelques photos et Nico sort son drone pour découvrir ce qu’il y a en amont : la cascade Isolée.

cirque-saint-meme-d2 cirque-de-saint-meme-7cirque-de-saint-meme-17cirque-de-saint-meme-16
Le sentier reprend dans la foret et serpente un bon moment entre les rochers, nous offrant une vue magnifique en contrebas. Le chemin monte une bonne trentaine de minutes, je traine Mat’ derrière et l’encourage comme je peux jusqu’au sommet. On s’amuse en ramassant quelques pommes de pins pour la maison.

Le sentier passe en flanc de montagne, nous offrant alors une vue spectaculaire sur le reste du cirque de Saint-Même.  Les sapins sont partout, j’adore ce moment où tu te dis que tu es seul au monde. Ca fait un bien fou de se couper de la civilisation. Je pense que c’est surtout ça qui nous manque depuis notre retour de Martinique. Ne pas pouvoir s’évader, juste un petit instant.

En redescendant, il fait plus frais et plus humide. Nous approchons d’une cascade : l’air est chargé de gouttelettes d’eau et un bruit sourd en contrebas fais écho à nos pas. Là voilà, la Grande Cascade ! Il n’y a pas de mot pour la décrire. Immense, puissante et sauvage. L’eau coule en aval dans un flot tourbillonnant, heureusement qu’un pont nous permet de le traverser. Mat’ est sous le charme et s’engage sur le ponton sans crainte, nous un peu moins. A cet âge, on ne prend pas encore conscience du danger. Par moment, j’aimerai revenir à cet âge et profiter de cette insouciance …

cirque-de-saint-meme-9cirque-de-saint-meme-11cirque-de-saint-meme-1 cirque-de-saint-meme-4 cirque-saint-meme-d1
La fin est proche, les sapins se font plus rares et le sentier suit tout un bloc de rochers en contrebas. Le soleil finira pas nous accompagner jusqu’au cirque. Par chance, il fait toujours aussi bon dans la plaine, et on en profite pour gouter dans l’herbe près de la rivière. Ca doit être agréable de venir ici pendant la saison estivale (même s’il y a foule) ! On repartira une heure plus tard en se faisant une promesse  : celle de revenir ici pendant l’été indien.

cirque-de-saint-meme-14 cirque-de-saint-meme-2cirque-de-saint-meme-3 cirque-de-saint-meme-12
Découvrir la randonnée en vidéo (pensez à la visualiser en HD pour une meilleure qualité) :


INFOS & CONSEILS PRATIQUES

Depuis Lyon, prendre la direction de Saint-Pierre d’Entremont. Une fois que vous serez dans le village, suivre la D45 vers le Cirque de Saint-Même.

Attention, le parking est payant en période estivale (3,50€) tous les jours en juillet/aout et les week-end + jours fériés à partir de mai.

Le Cirque de saint-Même propose plusieurs parcours : le tour du cirque (30 minutes), le sentier des cascades (1h30), le circuit des sources du Guiers (2h) et le circuit du Pas de la Mort (3h30).
Dénivelé : 440 mètres.
Niveau : intermédiaire.
Nous avons testé le sentier des cascades avec nos deux enfants (4 ans et 18 mois). Avec les pauses photos et drones, cela nous a pris 2h.

Le circuit se compose de trois cascades : la Pisse du Guiers, la cascade Isolée et la Grande cascade. La quatrième, la cascade des Sources, est accessible en remontant après la Grande cascade. Nous n’y sommes pas montés car nous avions les petits.

Le début du parcours est assez sportif : une bonne montée de 30 minutes / 45 minutes pour arriver aux plus belles cascades. Le sentier peut devenir  difficile si vous êtes avec des enfants en bas âge (gros rochers qu’il faut parfois escalader et redescendre). Aussi, soyez vigilant dans les passages en flanc de montagne.  Mat’, 4 ans, a fait la randonnée tout seul avec quelques pauses. On l’a toutefois aidé pour les paysages un peu trop haut pour lui. cirque-de-saint-meme-18

Si vous n’aimez pas la grimpette ou l’effort, passez votre tour ! Préférez plutôt la balade autour de la plaine, le cadre est sympa et on peut se poser pour pique-niquer ou se baigner. En grosse saison, le site connait beaucoup d’affluences. Plus vous partirez tôt, plus vous serez tranquille sur le sentier.

Il est impératif d’avoir de bonnes chaussures de randos ou tout du moins une paire de basket. Dans le sac à dos, on oublie pas l’eau (on avait prévu 3 litres + un biberon d’eau pour nous 4), à gouter et une petite veste s’il fait un peu frais. La plus petite de 18 mois était dans le porte-bébé de randonnée Pocco de Osprey.

 

Photos et vidéos réalisées avec l’Alpha 6000 de Sony. Pour les plans aériens, on a utilisé le Mavic pro (sans filtre). Aucune restriction de vol (150 m de haut).

 


A très bientôt pour de nouvelles aventures,
Marjo & Nico

5 commentaires

Laisser un commentaire