Je pensais connaître Narbonne. Je devrais tout savoir d’elle pour en avoir arpenter ses ruelles pendant une vingtaine d’années. Connaître ses moindres recoins, comme une vrai Narbonnaise … Pourtant, c’est en allant m’y balader lors de nos dernières vacances, que j’ai réalisé que je m’y sentais comme une étrangère. Tout était différent. Comme si ces quatre années passées en Martinique avait totalement transformé ma ville ou l’image que je m’en faisais. Des boutiques, des rues même s’étaient transformées voire disparues, je n’arrivais même plus à me repérer dans certains quartiers, moi, la Narbonnaise … Mais quelque part, j’étais sereine. J’acceptais cet état de fait sans regret. Revoir ma ville sous un tout nouveau jour, un peu comme si je la découvrais pour la toute première fois, me rendait euphorique. Un peu comme une gamine devant une vitrine de Noël. Je me rappelais encore de certains endroits, surtout liés à des souvenirs tenaces qui ne s’effaceront jamais avec le temps. Ceux de ma jeunesse, de ma vie d’adulte …

Un dimanche ensoleillé à Narbonne

Un dimanche, sous un ciel bleu et un beau soleil de fin d’après-midi, je suis allée me balader du côté du Pont des Marchand en longeant le canal de la Robine. Ses jolies barques fleuries, ces péniches alignées le long du quai et cette arche vieille de l’époque romaine en font un de mes endroits préférés.

Le centre-ville de Narbonne est un lieu chargé d’histoire, de différentes époques. L’Hôtel de Ville et les Dames de France se font face sur le même parvis, rivalisant de beauté. La Voie Domitia donnant le ton entre ces deux monuments séparés par des siècles d’existence. J’y ai d’ailleurs découvert un nouveau refuge, tout là haut, sur les hauteurs du Palais des Archevêques. Un petit jardin caché et suspendu sur les toits de Narbonne, attendant patiemment d’être fleurie pour les beaux jours. La vue sur la cathédrale Saint Just et Saint Pasteur y est tout simplement transportante. On s’imagine alors mille et une histoires sur cet édifice inachevé, autant de contes médiévaux que de faits.

« Narbonne, mon amie … » Charles Trenet l’a si joliment décrite dans une de ses chansons peu connues qui rend hommage à sa ville natale. J’entends encore cette jolie mélodie dans ma tête lorsque je m’approche des oeuvres peintes sur des bâtiments ou que lorsque je foule l’artère principale, le poumon de cette ville. Et c’est en m’y baladant que j’ai compris que Narbonne, que l’on y soit né ou pas, nous cache véritablement de petits trésors ne demandant qu’à être découvert.


narbonne-3narbonne-25narbonne-2narbonne-37

 

narbonne-26narbonne-5narbonne-6narbonne-24

 

narbonne-8narbonne-9

 

narbonne-16narbonne-17

 

narbonne-19narbonne-18

 

narbonne-21narbonne-23narbonne-20narbonne-22

Narbonne Plage … en hiver

De mes plus beaux souvenirs d’enfance, je garde ceux que je passais à Narbonne-Plage avec ma famille pendant les beaux étés. Petite, on allait souvent à la plage profiter de l’air frais et iodé de la mer et de son sable qui nous brulait les pieds. On pique-niquait dans la garrigue, au son des cigales et des odeurs de pins. Plus tard, on s’y rendait plutôt pour y manger une glace en admirant l’horizon et ses contrastes de bleus. Plus grande, on y allait le soir pour faire quelques emplettes pendant les marchés nocturnes ou pour simplement flâner en bord de mer autour d’un verre. C’est d’ailleurs dans ce coin là que j’ai rencontré ma moitié … C’était donc une évidence pour moi, comme pour lui, de revenir à Narbonne-Plage avec nos loulous pour se remémorer tous ces souvenirs qui ont rythmé notre vie, ma vie. Et c’est sous un ciel bleu sans nuage qu’on s’en est fait des nouveaux, autour d’une bonne gaufre maison, en foulant le sable blanc de nos petits petons.

narbonne-29narbonne-30narbonne-31narbonne-36narbonne-33narbonne-32


conseils(1)
Où goûter à Narbonne Plage …
Après notre petite balade sur le front de mer, on s’est arrêté au Bakoua pour grignoter un petit bout. Le petit Loulou a dévoré une délicieuse gaufre au sucre faite maison et moi une énorme crêpe à la crème de marron et aux amandes. On peut également y déguster des coupes de glaces ou tout simplement y boire un verre.

narbonne-34narbonne-35

Et vous, êtes vous déjà allés à Narbonne ?
Je vous dis à très bientôt sur le blog,

marjorie-sign(1)