Inès, installée en Martinique depuis 1 an !

Pour ce premier témoignage de personnes qui ont tout quitté pour s’installer en Martinique, je vous présente Inès qui s’est prêtée volontiers à chacune de mes questions sur son nouveau mode de vie sur l’Île aux Fleurs. Je tenais à la remercier pour sa disponibilité, sa bonne humeur et surtout sa patience, mais également pour les jolies photos qu’elle m’a transmise pour illustrer son portrait. Si vous souhaitez vous aussi participer à cette nouvelle série d’articles, n’hésitez plus et faites le moi savoir !


………………………
< PRESENTATION >
………………………

Je m’appelle Inès et j’ai 22 ans. Je viens du sud de l’Ardèche dans un petit village à côté de Vallon Pont d’Arc, la belle réserve naturelle ! Je suis arrivée en Martinique en septembre 2013, il y a donc un an et quelques mois. Je suis venue m’installer ici pour deux années en tout, avec mon copain Félix, 20 ans.

La raison pour laquelle nous sommes en Martinique ? C’est qu’en juillet 2013, il a appris qu’il était accepté pour une formation sur cette belle île. Un mois plus tard nous faisions les valises et partions nous installer ici. C’est un BTS Métier de l’eau qu’il fait au Lorrain, il apprend à produire de l’eau potable en résumé !

………………..
< LOGEMENT >
………………..

Nous avons un appartement de 55 m2 au Marigot, dans le Nord Atlantique. Nous sommes dans ce coin de l’île pour être à côté de son lycée où il étudie. Nous avons trouvé le logement grâce à internet sur des sites d’annonces en ligne via des agences. Nous avons un petit bout de jardin qui nous permet de faire pousser quelques légumes, de beaux maracujas et surtout une jungle qui pousse à vitesse grand V et un super terrain de jeu pour les anolis ! Nous sommes dans une petite résidence agréable, neuve, et nous nous entendons bien avec tous nos voisins.

Ines1_instant

 

……………………………..
< LE DEMENAGEMENT >
……………………………..

Il faut dire que cela s’est fait très rapidement : comme je le disais plus haut, nous avons appris environ un mois avant notre départ que la destination serait la Martinique. Nous avons initialement envisagé de voyager en Amérique du sud ! Nous avons choisi l’option valise, deux pour ma part, un gros sac à dos pour lui (bon j’avoue, j’ai embarqué beaucoup trop de choses inutiles comme une ou deux vestes « au cas où » qui n’ont jamais mis le bout du nez dehors par exemple).

Nous avons voulu partir avec une compagnie low coast question budget serré. XL airways. Mais ça l’a fait ! Mon copain est parti 15 jours avant moi, car je devais terminer un job saisonnier et lui commençait les cours le 2 septembre. Ces deux semaines pour lui étaient vraiment intenses ! Devoir trouver l’appartement déjà réservé sur internet sans connaître une seule personne sur l’île, ni la Martinique en elle même … Arriver dans un 55 m2 non meublé donc mission meuble en stop etc… Puis l’envie de tout découvrir en 15 jours pour pouvoir montrer tout plein de merveilles à son amoureuse lors de son arrivée …

Lorsque je suis arrivée, il avait acheté une voiture ici. Une vieille titine à 700 € qui roule toujours (on ne sait pas par quel miracle !), mais Monsieur n’avait pas encore le permis … Nous avons donc fait quelques tours chez But et autres gentils magasins qui vendent des meubles. Au bout d’une quinzaine de jours, nous étions bien installés.

Nous n’avons pas d’animaux.

………………..
< LE TRAVAIL >
………………..

Avant de venir en Martinique, j’ai obtenu un BTS en hôtellerie restauration et je travaillais en saison en Ardèche. En arrivant ici, j’ai commencé à chercher un peu du travail dans ce domaine. Mais le fait de vivre dans un coin reculé de la Martinique ne m’aidait pas beaucoup… Et puis la restauration est un secteur qui fonctionne plutôt en saison et ici elle débute fin décembre. De plus, j’ai constaté qu’il fallait être le cousin du fils de un tel et donc être pistonné pour trouver plus facilement !

J’ai eu plusieurs offres d’emplois mais je n’ai pas accepté (emploi mal payé, repos le lundi, travail midi et soir.., donc peu de temps pour découvrir l’île avec le doudou).

J’ai donc choisi deux mois après mon arrivée de créer mon activité. Je suis auto entrepreneuse et je fabrique des bijoux artisanaux que je vends ensuite sur les plages de Sainte Anne. Avant de travailler je m’ennuyais beaucoup car je n’osais pas trop bouger seule. En effet dans notre coin reculé de campagne il faut une bonne heure de taxico pour être sur Fort de France par exemple. J’ai donc beaucoup apprécié d’avoir une activité qui me permet de gérer mon emploi du temps comme je le souhaite, puisque je suis mon propre patron ! J’organise mes semaines entre création de bijoux à la maison et vente dans le sud de l’île.

ines5_instant

………………….
< LES TRAJETS >
………………….

Nous avons donc cette fameuse 306 qui nous amène de partout. Sans elle, nous ne ferions pas grand chose. Je trouve qu’il est indispensable d’en avoir une ici surtout en vivant dans un village reculé. Les routes sont relativement en bon état à mon étonnement, sauf si l’on décide de sortir des routes principales car cela peut devenir vite compliqué !
Je trouve que la conduite est plus dangereuse qu’en métropole. Peut être parce que je viens de la campagne ? Je ne voulais pas conduire le premier mois en Martinique…. !

…………………
< LA FAMILLE >
…………………

Je suis donc en famille avec super Félix, monsieur l’hyperactif qui est l’équivalent de deux ou trois enfants je pense !! Pas d’enfants, nous sommes encore jeunes avant d’agrandir la famille !

……………………..
< LA VIE SOCIALE >
……………………..

Nous avons beaucoup d’amis maintenant en Martinique et nous sommes très attachés à eux. En revanche, cela a pris du temps … Au début, nous avions du mal à garder contact avec les rencontres faites sur l’île. Je trouve qu’il est plus difficile qu’en métropole de se faire un cercle d’amis car ici, il ne suffit pas d’entrer dans un bar pour rencontrer du monde. En revanche, lorsque nous avons des habitudes et que nous croisons souvent les mêmes têtes, cela devient plus simple d’agrandir le cercle en peu de temps !!

Nous avons des voisins en or. Un couple avec leur bébé, des locaux qui nous offre depuis notre arrivée poulet boucané, légumes du jardin, petits plats mijotés et bien plus encore. Pas chaque jour mais presque, sans rien attendre en retour. Cela nous a beaucoup aidé dans les moments « coups de blues ». Avoir des gens qui nous soutiennent et nous encouragent dans notre aventure, ça fait chaud au cœur ! Grâce à mes bijoux, j’ai fait de superbes rencontres sur les plages également. Beaucoup de nos amis sont des métros mais il y a aussi quelques locaux que nous adorons énormément, et qui vont vraiment nous manquer par la suite !

J’apprécie les Martiniquais, leurs rires, leur façon de parler etc. Ce que je reproche : la fermeture d’esprit de certains qui disent « la France c’est Paris, et Paris, j’aime pas », que j’essaye de convaincre d’aller faire un tour en Ardèche pour changer d’avis par exemple ! Les jeunes au T-shirt et chaîne en or qui trainent par terre avec la super voiture « tunning » !

Aucun problème de racisme pour nous. Je pense que le fait de vivre dans le nord joue là dessus. Beaucoup sont intrigués de notre venue ici et sont très ouverts.
J’ai toujours du mal en tant que fille à accepter d’être sifflée et observée de long en large et en travers à chaque fois que je sors seule, mais bon, j’ai compris qu’il n’y avait rien de « mal ».

 

ines3_instant1

……………………….
< LA VIE SUR L’ÎLE >
……………………….

J’aime beaucoup la vie en Martinique, mais je ne me vois pas y faire ma vie !

Notre petit train train : je fais mes petites fabrications à la maison, monsieur va en cours, et chaque mercredi et week end nous explorons l’île. Au moins une fois par semaine, nous allons à Tartane voir nos amis qui sont pour la plupart la bas. Félix surf également.

Chaque vendredi, nous allons chez des rastas pour jouer de la musique. Mon ami fait de la percussion et nous passons des nuits entières dans un univers incroyable. Avec ces gens de 20 à 70 ans, qui partagent leur passion pour la musique, sans aucun jugement, c’est magique. Tous appartiennent à la religion rastafari et ils sont très ouverts, accueillants et surtout passionnants. C’est vraiment un instant qui nous apporte énormément. Nous allons chaque semaine récupérer notre panier bio « AMAP » et cuisinons les légumes parfois inconnus que nous avons dans nos panier. Cuisinière de métier, j’adore mettre la main à la patte et la cuisine antillaise me plait beaucoup !

Pendant la saison touristique, nous allons chaque dimanche sur la plage des Salines et du Club Med vendre mes créations. Le surf est une bonne habitude locale ! On se plait au rythme plus cool également (nous sommes quand même du genre hyperactif tous les deux !). Debout plus tôt en Martinique, mais dodo plus tôt également ! Sauf jours d’aperos chez les copain.

Une anecdote ? Il y en a tellement !!

…………………………..
< LE COUT DE LA VIE >
…………………………..

La vie est bien trop chère à notre goût ici. Le fait de venir d’une campagne encore une fois, ne fait qu’augmenter le phénomène. À part le rhum et le poisson frais, tout est plus cher. Il est quand même difficile de vivre uniquement de ces ressources malheureusement ! Assurances, courses, nous avons vraiment du mal à digérer le poids des notes! Pour m’approvisionner en matière première pour mes créations, je dois faire livrer depuis la France ou le Canada, les frais de ports et les taxes de douanes ne font pas rire !

Notre niveau de vie nous convient, car nous adorons explorer, découvrir. Nous sommes toujours en vadrouille ! Mais comme je le disais, nous avons envie de « voir plus loin » et donc de visiter bien d’autres endroits que la Martinique.

J’apprécie de retrouver la famille quand je rentre en métropole. Je trouve alors que le vert des paysages est plus terne et qu’en fait c’était vraiment chouette d’avoir la mer et l’océan tout près à 27 °C toute l’année ! Mais c’est bien mieux quand je retourne faire les courses à prix plus correct ! J’apprécie de retrouver mon mode de vie de métro assez vite, les copains, la rivière ardéchoises, le bon saucisson, les soirées sur la terrasse d’été lorsqu’il fait jour tard …

ines6_instant

…………………………………………..
< LA MARTINIQUE EN GENERAL >
……………………………………………

Les lieux que je préfère : il y en a beaucoup, mais je dirais les plages sauvages au cœur de la jungle après plusieurs heures de randos, les cascades secrètes que des amis rastas nous ont fait découvrir … De façon générale, la jungle ! La plage de Lévrier reste notre préférée (tu pourras lire mon article de blog sur mes plages favorites !)

Ma spécialité préférée : le poulet boucané et le poisson frais (idem, article sur mon blog..).
Je préfère la saison sèche : je viens d’une région caniculaire sans une goutte de pluie pendant de longues périodes alors le moment en Martinique où nous sommes constamment dans l’humidité j’apprécie moins.

Niveau bébêtes, j’ai un copain qui attrape tout, donc je m’habitue ! (voir le défi n°1 de notre blog !) Pas le chik ni la dengue pour le moment, je croise les doigts ! Nous avons souvent des colibris dans le jardin, nous observons de temps en temps la belle mygale bleue, et bien d’autres bébêtes insolites (idem article !).

……………………
< LES VOYAGES >
……………………

Nous aurions adoré faire un tour en Dominique, car l’aspect sauvage de cette île nous attire. Les nombreuses rivières, la jungle, c’est ce que nous adorons en Martinique et la Dominique est bien plus riche donc il est tentant d’y faire un tour. D’autant plus que nous la voyons depuis notre maison ! Mais un long projet de voyage nous attend et nous essayons tant bien que mal de mettre de l’argent de côté …

ines4_instant

 

……………………………………………
< UN BLOG, UN SITE INTERNET ? >
……………………………………………

J’ai crée l’an passé un blog de voyage que j’ai depuis quelques semaines abandonné pour un nouveau en cours de création. Un vrai, on va dire ! L’adresse Deroutesenroots.com J’aime passer du temps sur le blog pour partager nos aventures ! Il a officiellement ouvert il y a quelques jours et tu y trouveras déjà quelques publications ainsi qu’un lien vers ma boutique de création de bijoux.

………………………………………………….
< DES CONSEILS, UN DERNIER MOT ? >
…………………………………………………..

Je conseille seulement de bien se renseigner concernant le coût de la vie avant de s’y installer. Et de bien cibler les raisons pour lesquelle on vient, pour ne pas être déçu ou lassé au bout de quelques semaines ou mois.
Nous sommes à 200 % dans notre prochain voyage, c’est à dire au Canada et aux Etats Unis, au fin fond des parcs naturels, dans notre petit van, à redécouvrir le froid de l’hiver ! Nous sommes passionnés de voyage et la Martinique est pour nous le premier pas d’une grande aventure à travers le monde.

Nous avons hâte de partir en vivant au jour le jour, au fil des rencontres et des cultures à travers différents pays de plusieurs continents.

ines2_instant



Vous souhaitez apporter votre témoignage ? Envoyez donc un mail à tipiment.contact@gmail.com
Retrouvez toute l’actualité de Carnet de Ti’ Piment sur les réseaux sociaux ou bien en vous inscrivant tout simplement à la newsletter gratuite du blog.

A très bientôt sur le blog,
Marjorie

6 commentaires

Laisser un commentaire