L’Île de Ré, un petit paradis où il fait bon vivre …

Lors de notre séjour en Vendée en juin dernier, on a profité de l’occasion pour faire un détour en Charente-Maritime et découvrir une des plus belles îles de la côte atlantique : l’Île de Ré. Surnommée « Ré la blanche » en raison de ses maisons traditionnelles qui se teintent de blanc, ce petit bout de terre est une île aux 10 villages où chacune revêt une identité particulière. Gourmande et savoureuse, on l’apprécie aussi pour son art et son histoire. Mais c’est surtout sa nature intacte et préservée qui nous a le plus séduit : entre les marais salants, les champs de coquelicots en fleurs et son littoral un brin bohème et envoutant … Notre coeur balance. Retour sur cette journée passée sur ce petit bout de paradis !

L’île de Ré,
une île où l’on vit au rythme des saisons


Notre journée à l’Île de Ré s’annonce particulièrement belle et chaude ce matin là. La météo nous informe d’une énième alerte canicule et ce, en plein mois de juin. Autant vous dire qu’on a eu véritablement de la chance d’avoir un si beau temps toute la semaine. La route n’est finalement pas si longue depuis les Sables d’Olonne. En 1h10, nous voilà déjà devant le péage, prêt à nous délester de quelques euros pour pouvoir traverser le pont qui relie maintenant l’île depuis 1987.

Un premier arrêt s’impose à Rivedoux-Plage afin de récupérer un plan à l’Office du Tourisme puis nous continuons notre route vers un des plus jolis villages du coin : La Flotte.

— Se perdre dans les ruelles fleuries de La Flotte

La Flotte est un de ces villages qui vit au rythme de son marché et de son port. On se sent vite emporté par l’effervescence de ce début d’été. A chaque coins de rues, fleurissent des roses trémières et les maisons blanches aux volets colorées nous entrainent dans un joli méli-mélo de ton vert. Sur le port, on croise des bateaux de plaisance amarrés dans un bassin plutôt étroit où l’air iodé s’engouffre dans les moindres recoins. On a aimé la jolie balade sur la digue qui remonte jusqu’à la petite plage de la Clavette. L’eau est tellement belle et l’air si sec qu’on a qu’une envie : plonger !

Finalement, ce sont les bonnes odeurs du Marché médiéval qui finissent par nous convaincre. Nous partons dans un dédale de ruelles pavées où chaque étals s’ordonnent autour d’un plan bien précis. Ici les halles sont en bois, on respire le doux parfum des fruits et légumes gorgés de soleil, et on se laisse tenter par un bout de saucissons ou de fromages qu’on nous tend comme par magie. Tous nos sens sont en éveil et il est bien difficile de s’extirper de là sans craquer pour une petite gourmandise !


— Prendre une bouffée d’air iodée à Saint-Martin-de-Ré

C’est le ventre bien rempli que nous arrivons à Saint-Martin-de-Ré, bien connue pour être la « capitale » de l’île. On est tout de suite frappé par les imposants murs d’enceintes qui entourent une partie de la ville. Ces fortifications, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO sont en partie occupée par un centre de détention ! Plutôt étrange mais du coup, on se console en longeant une partie de la côte en partant de la porte de la prison jusqu’au phare rouge et blanc qui veille sur le port.

Ne manquez pas de passer devant l’Hôtel de Clerjotte, un petit bijou architectural, et de monter en haut du clocher de l’église Saint-Martin pour admirer la jolie vue circulaire sur le port et la campagne environnante.

3/ La Presqu’Île de Loix, une île dans … l’île !

Il est déjà midi, nous décidons de casser la croute sur la Presqu’île de Loix. Le coin est plutôt tranquille, on est loin de l’agitation et des touristes. Ici, on prend le temps de vivre, de respirer et d’apprécier ce qui nous entoure. La pointe du Grouin est vraiment l’endroit idéal pour un petit moment de détente. Et si vous avez envie de vous baigner, la plage n’est pas très loin.

4/ Explorer les marais salants du Fier à pied ou à vélo

Je vous ai dit que pour rejoindre la Presqu’île, on traverse des marais salants ? La route en est quasiment bordée de tout côté. C’est vraiment impressionnant à voir ! D’ailleurs l’ensemble des marais se situent tous au nord de l’île, sur tout le pourtour du Fier d’Ars et de la Fosse.

Si vous avez un peu de temps devant vous, arrêtez vous à l’Ecomusée du Marais Salants à Loix-en-Ré pour découvrir l’exposition « Sel de mer, Sel de Ré » avec un guide qui vous apprendra tous les secrets de fonctionnement et d’exploitation de « l’or blanc » sur le site.

6/ Tomber en amour devant les champs de coquelicots

Quelle fut pas notre surprise en découvrant que les champs de coquelicots étaient tous en fleur ce jour là ! On s’est vite garé sur le bas côté pour photographier ce spectacle magnifique. On aurait dit une vague rouge sang, ondulant au gré du vent. Je vous ai dit que le coquelicot était ma fleur préférée ? Si belle et éphémère à la fois … On l’a trouve sur les champs que les agriculteurs n’ont pas encore semé, en allant à Ars-en-Ré.

7/ En prendre plein les yeux au phare des Baleines

Dernière étape de notre journée, et non des moindres : le phare des Baleines à Saint-Clément-des Baleines. On est tombé sous le charme de cette partie de la côte, sauvage et étonnante à la fois. L’eau est bleu turquoise, s’en est presque irréel ! Et elle contraste avec force face au vert des algues qui s’agglutinent sur les écluses à poissons (digue).

Si vous n’avez pas le vertige, montez en haut du phare ! Haut de ses 57 mètres, la montée bien que sportive (257 marches) nous mène vers un point de vue impressionnant à 360°. On aperçoit au loin la Plage des Conches, une des plus belles plages de l’île.

Après l’effort, le réconfort : on a gouté aux délicieuses glaces de la Martinière. Si vous allez à l’île de Ré, c’est une étape incontournable pour petits et grands, gourmands ou non. Les glaces sont artisanales et plus d’une cinquantaine de parfums sont à la carte. On a craqué pour le combo Melon / Pastèque !

Faites défiler !


Infos & Conseils

— Pour rejoindre l’île de Ré, il faut s’acquitter d’un droit de péage. Le tarif Hiver (12 septembre au 19 juin) est de 8€. Le tarif Eté (du 20 juin au 11 septembre) est de 16€. Ces tarifs comprennent l’aller et le retour.
— On vous recommande vivement ce mode de vie à « la rétaise » ! Il existe un peu plus de 100 km de pistes cyclables qui permet facilement de se déplacer à peu près partout. De nombreux loueurs sont présents et proposent pour les familles, des remorques pour y mettre les jeunes enfants. Comptez environ 12€ / jour pour la location d’un vélo (le double avec une remorque).

Alors, prêt à découvrir l’île de Ré à votre tour ?

Epinglez, partagez, commentez !

On vous dit à très bientôt sur le blog,

Marjo & Nico

Total
5
Shares

7 commentaires

  1. Gros coup de coeur pour les champs de coquelicots (se sont également mes fleurs préférées). Je préfère tout de même l’île d’Oléron à l’île de Ré, plus sauvage et moins bling bling…

Laisser un commentaire