L’étang de Malseroud au fil des saisons …

Après notre emménagement en Isère, on a cherché des idées de balades à faire en famille. Et quand on ne connait pas la région, ce n’est pas si facile … Surtout que l’on ne connaissait personne à ce moment là ! Mon passage à l’office du tourisme de ma ville d’accueil ne m’a pas tellement aidé. Peut-être parce que je cherchais autre chose que ces éternelles sorties aux zoos ou ces parcs d’attractions. J’avais envie de respirer le grand air, voir de beaux paysages … Bref, je voulais tout simplement me retrouver seule loin de la foule.

Et finalement, c’est en allant au Salon du Randonneur à Lyon que j’ai trouvé mon bonheur ! Je suis rentrée avec des tonnes de dépliants à la maison. Et là, je suis tombée sur cet endroit qui ne payait pas de mine au premier abord. Aujourd’hui, l’étang de Malseroud est mon refuge lorsque j’ai besoin de souffler, hors de la ville. Celui-ci se trouve à une quinzaine de minutes de chez nous, tout près de Fitilieu. Plantée au beau milieu des champs, la route qui mène à l’étang est bordée de prairies aux couleurs chatoyantes. Une véritable invitation à l’évasion !

C’est tellement tranquille et reposant qu’on ne se doute pas un seul instant que l’étang est pourtant habité par une faune variée mais bien cachée. Ouvrez les yeux, écoutez les … Ils sont bien là les canards nageant entre les feuilles de nénuphards. Les petits aiment beaucoup s’amuser près de la mare à observer les grenouilles et les libellules bleues, quand ce ne sont pas les papillons. Plus haut après le ponton, une vaste prairie abrite un troupeau de moutons tout près des vestiges de l’ancien Château Donat.

 

Les bois tout autour de l’étang forme une forêt dense offrant ainsi un brin de fraicheur en ces journées chaudes. Châtaigniers et chênes centenaires trônent fièrement, jouant avec les rayons du soleil. Cette végétation est une véritable scène de théâtre à qui sait l’entendre et la comprendre. Elle se veut apaisante et tantôt voilée. Lumineuse et ombragée. Un peu comme un jeu où les couleurs et les textures ne cessent de changer au fil des saisons.

Parfois, pas une ride ne vient perturber la surface de l’eau. Comme si le temps s’était figée … Jusqu’à ce qu’un batracien ou un oiseau ne viennent troubler ce miroir naturel. A l’étang de Malseroud, il faut savoir prendre le temps … le temps d’observer, de ressentir et de partager. Seul ou à plusieurs, à vous d’en juger ;)


Et vous, avez vous des endroits où vous aimez vous évader un instant pas loin chez de vous ?


Infos & conseils

Si vous avez un GPS (notamment Waze), il vous y amènera facilement. Sinon de la Tour du Pin, prendre la direction de Fitilieu. A un moment donné sur la RD 1075, vous verrez un petit panneau blanc sur votre droite qui indique l’étang. Suivez les flèches et garez vous le long d’un champs (parking indiqué).
– D’une durée d’une heure, on marche près de 1,8 km. Niveau : facile.
– Attention, cet espace naturel est protégé. Veillez à respecter la tranquillité de la faune et des lieux. Ne laissez aucuns déchets derrière vous.
– Par temps de pluie ou quelques jours après, le sentier peut être boueux. Pensez à venir avec des chaussures confortables pour ne pas glisser ou vous salir.
– Deux sentiers sont disponibles, le premier longe l’étant et le second passe près d’un enclos et continue dans les champs. Au final, ils se rejoignent mais c’est l’occasion de revenir pour tout voir.

A très bientôt sur le blog,
Marjo & Nico
 

3 commentaires

Laisser un commentaire