Vivre en Martinique apporte quelques avantages : 27°C en moyenne et rarement moins de 20°C … Et oui, c’est notre quotidien ! Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il existe deux types de « saisons » : la première de décembre à mai, est la période de Carême dite « saison sèche ». La seconde de juin à novembre, est la période d’hivernage, dite « saison humide ». Personnellement, je préfère cette dernière car les plages sont désertes et la nature arbore ces plus belles couleurs. Pourtant c’est aussi à ce moment là que nous entrons en pleine saison cyclonique ! Elle vient d’ailleurs de débuter ce 1er juin dans  le bassin Atlantique … D’après les météorologues, elle devrait être peu active mais sait on jamais, il vaut mieux être préparé ! Depuis que nous sommes ici, nous avons eu affaire qu’à des tempêtes tropicales de petites intensités provoquant quelques pannes de courants (2-3 jours maximum). Mais c’est sans oublier le terrible ouragan Dean de 2007, qui a fait pas mal de dégâts sur l’île …

Faut il vraiment se préparer face à cette éventualité ?

Oui, biensûr ! Il vaut mieux être paré face à cette force de la Nature que pris au dépourvu … Surtout que tout s’enchaine très vite dès que l’alerte est donné : rush dans les magasins pour faire le plein de courses et d’eau, aux stations services pour l’essence et le gasoil, ou encore dans les magasins de bricolage pour protéger votre domicile. Et puis c’est toujours mieux d’affronter ce phénomène en étant préparé, cela vous évitera de stresser mais aussi d’inquiéter votre famille ou vos amis.

Je vous conseille d’ailleurs plusieurs sites internet pour suivre l’évolution des cyclones : Tibleu, la Météo des cyclones (page Facebook) et Sxm Cyclone.

Dès le début de la saison cyclonique en juin

Une caisse pour l’arrivée du cyclone

Préparez ou vérifiez votre caisse qui contiendra toutes vos provisions et le matériel nécessaire à l’arrivée d’un cyclone. On me demande souvent ce que l’on doit prévoir, je vous dresse donc une petite liste (non exhaustive) de petites choses indispensable ou utiles. Libre à vous de l’adapter selon vos besoins :

A boire et à manger – Constituez vous un petit stock alimentaire comme du riz, des pâtes, des conserves, du sucre, du lait en poudre, gâteau sous vide … Et aussi, très important, prévoyez quelques packs d’eau au cas où il y aurait quelques coupures. Si vous avez un bébé, pensez à lui prendre de l’eau spécial nourrisson ainsi que des petits pots. Si vous avez des jerricans, mettez y de l’eau pour le quotidien (douche, vaisselle …). J’ai lu qu’il fallait prévoir au moins 60 litres d’eau mais personnellement, on en met pas autant de coté.

Les objets utiles – Des lampes torches et des piles, des bougies, des briquets/allumettes, une radio à piles (pour se tenir au courant s’il y a une coupure de courant et que l’on est en pleine tempête), un réchaud à gaz et des recharges (si vous n’avez pas de cuisinière à gaz ou de barbecue), du ruban adhésif de déménageur (pour éviter que les vitres ne se cassent en mille morceaux), de l’eau de javel (s’il n’y a plus d’eau potable et nettoyage des microbes si votre logement venait à être inondé), des sacs plastiques de congélation (pour protéger de l’eau vos papiers, bijoux ou téléphones portables), du papier toilette, des sacs poubelles, des serpillières, un balai raclette …

Boite à pharmacie – C’est toujours bien d’avoir un kit de premier secours à la maison. Si vous suivez un traitement, conservez soigneusement votre ordonnance et/ou prévoyez un petit stock de ce que vous avez le plus besoin.

Prévoir une boite pour les objets de valeur – Vous habitez en bord de mer ou près d’un point d’eau, votre logement peut se retrouver inonder ou cas extrême vous devez être évacué : prévoyez d’y glisser vos papiers importants tel que passeport, carte d’identité, acte de naissance, livret de famille, diplôme, papiers d’assurances et du véhicule (voire des factures), photos … Bref, ce que vous voulez gardez précieusement.

Protégez votre maison

Elagage – Coupez les arbres ou les branches susceptibles de représenter un danger pour votre maison, votre voiture ou encore les lignes électriques.

Toiture – Vérifiez la toiture de la maison pour éviter toutes mauvaises surprises en cas de vents violents ou grosses pluies.

Evacuation des eaux – Pensez à nettoyer ou à réparer vos gouttières / chenaux pour faciliter l’évacuation des eaux de pluies.

Fenêtre, portes et baies vitrées – Si vous n’êtes pas équipés de volets anti-cyclonique, il est peut être temps de penser à une alternative : vous pouvez calfeutrer vos fenêtres et baies vitrés avec du contreplaqué d’au moins 5 mm d’épaisseur (prévoir des vis et des outils) ou bien du scotch pour éviter les projections de bris de verres.

Assurance – Généralement, vous êtes couverts pour les catastrophes naturelles notamment les cyclones ou pour les inondations.

Un cyclone approche, que dois-je faire ?

L’alerte est donné : le cyclone sera bientôt là, il est grand temps de vous préparer. Voici quelques petites choses à savoir ou à faire dans votre maison pour éviter toutes surprises :

– Gardez à porter de main votre caisse et vérifiez le fonctionnement de chacune de vos lampes torches,
– Allumez votre radio ou télévision pour rester informé de l’évolution du phénomène,
– Vérifiez le plein de votre voiture et votre stock d’eau, si besoin remplissez quelques jerricans,
– Mettez vos objets de valeurs en hauteur et/ou sacs plastique,
– Rechargez vos téléphones portables et vos batteries de secours,
– Si besoin, coupez le gaz surtout si vous vous servez de bougies,
– Stockez tous vos meubles de terrasses, pots ou encore barbecues roulants en cas de grosses rafales de vents,
– Restez loin des fenêtres et des portes, et pensez à mettre du scotch (si vraiment c’est un gros cyclone : depuis que l’on est ici, on a jamais eu besoin d’en mettre),
– Remplissez votre baignoire ou des seaux (si vous en avez une), pour la cuisine, la chasse d’eau …
– Si vous avez des animaux domestiques, essayez de les faire rentrer avant la tempête,
– Et surtout, gardez votre calme surtout devant vos enfants :) Occupez les avec des livres ou du dessin …

Consignes d’alertes de sécurité dans les Antilles

La procédure de vigilance météorologique a été mise en place en 2006 dans les Antilles afin de prévenir tous types de dangers (cyclones, fortes pluies, mer agitées …). Généralement lorsque l’alerte est donnée, des consignes de prudences et de préventions sont données à la population. Elles sont au nombre de 6 (pour plus de détails, je vous invite à consulter ce lien) :

– Vigilance jaune : soyez attentifs !
– Vigilance orange : préparez vous !
– Vigilance rouge : protégez vous !
– Vigilance violette : confinez vous, ne sortez pas !
– Vigilance grise : restez prudents !
– Vigilance verte : plus de dangers significatifs ou dangers s’éloignant !
séparation2J’espère que cet article vous aidera à répondre à vos (nombreuses) questions.  Retrouvez toute l’actualité de Carnet de Ti’ Piment sur les réseaux sociaux, et pour ne manquer aucuns de nos articles, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter gratuite du blog :) 
new-signature-blog